an online Instagram web viewer
  • marie_lit_et_lit_encore
    Marie
    @marie_lit_et_lit_encore

Images by marie_lit_et_lit_encore

J’ai profité de mon voyage pour lire le dernier #amelienothomb #lesprenomsepicenes Une agréable lecture, facile à lire même si je cherche encore le sens profond de cette histoire... mais je dois être trop fatiguée pour réussir à réfléchir ! 🤣 #lecturefinie #bookaddict #bookstagram #italy
Grand moment d’émotion pour moi qui rêvait de visiter la #galleriedesoffices J’ai eu les larmes aux yeux en entrant dans les salles consacrées à #botticelli Difficile de mettre des mots sur ce que j’ai ressenti... #peintureitalienne #renaissance #florence #firenze #art #naissancedevenus #venus #printemps #spring
Quand tu arrives à Florence et que tu tombes sur une librairie de folie! J’adore le concept!! #florence #firenze #librairie #lireetmanger
Voilà un best-seller de l’édition que je n’avais pas encore lu. Je l’avais souvent regardé au rayon livres de mon supermarché en faisant mes courses ( je finis souvent mes courses par le rayon livres en essayant de ne pas craquer, un peu comme au rayon chocolats...). Mais on en avait trop parlé, le titre faisait un peu trop « mode bien-être zen fengshui ». Bref, finalement c’est une collègue qui me l’a prêté. Si elle l’avait bien aimé, pourquoi pas moi? C’est donc en mettant de côté mes a priori, que je l’ai commencé. C’est bien écrit, ça se lit très vite. Camille, l’héroïne est l’archétype de ce que nous sommes toutes à 40 ans ou presque: nous voulons réussir nos vies de famille, professionnelles et de femme. Mais comme nous ne sommes pas Shiva, à essayer de tout faire en même temps nous prenons le risque de tout louper et de passer à côté de nos vies. Le développement personnel peut-il nous aider à nous recentrer? Sans doute. Un joli livre un peu naïf c’est sûr même si j’aimerais beaucoup me trouver moi aussi un gourou inspiré et désintéressé au coin de la rue, je pense que j’ai peu de chances de tomber dessus un jour. Mais ce roman nous redonne le sourire et nous oblige quand même à regarder nos vies d’un autre œil. Une belle lecture plaisir! #tadeuxiemeviecommencequandtucomprendsquetunenasquune #raphaellegiordano #editionspocket #lectureplaisir #lecturefinie #developpementpersonnel #zen #bienetre #sauletortueux #bookstagram #bookaddict #livreaddict #followme
Voilà un best-seller de l’édition que je n’avais pas encore lu. Je l’avais souvent regardé au rayon livres de mon supermarché en faisant mes courses ( je finis souvent mes courses par le rayon livres en essayant de ne pas craquer, un peu comme au rayon chocolats...). Mais on en avait trop parlé, le titre faisait un peu trop « mode bien-être zen fengshui ». Bref, finalement c’est une collègue qui me l’a prêté. Si elle l’avait bien aimé, pourquoi pas moi? C’est donc en mettant de côté mes a priori, que je l’ai commencé. C’est bien écrit, ça se lit très vite. Camille, l’héroïne est l’archétype de ce que nous sommes toutes à 40 ans ou presque: nous voulons réussir nos vies de famille, professionnelles et de femme. Mais comme nous ne sommes pas Shiva, à essayer de tout faire en même temps nous prenons le risque de tout louper et de passer à côté de nos vies. Le développement personnel peut-il nous aider à nous recentrer? Sans doute. Un joli livre un peu naïf c’est sûr même si j’aimerais beaucoup me trouver moi aussi un gourou inspiré et désintéressé au coin de la rue, je pense que j’ai peu de chances de tomber dessus un jour. Mais ce roman nous redonne le sourire et nous oblige quand même à regarder nos vies d’un autre œil. Une belle lecture plaisir! #tadeuxiemeviecommencequandtucomprendsquetunenasquune  #raphaellegiordano  #editionspocket  #lectureplaisir  #lecturefinie  #developpementpersonnel  #zen  #bienetre  #sauletortueux  #bookstagram  #bookaddict  #livreaddict  #followme 
Une fois n’est pas coutume, j’ai lu deux livres en même temps. En effet, ma fille me piquant ma #kobo pour lire #latresse que je lui avais vivement conseillé (et qu’elle a beaucoup aimé!) je n’ai pu lire #concourspourleparadis que par intermittence quand j’avais accès à la liseuse. C’est un roman que j’avais vu beaucoup tourner sur #bookstagram et que j’avais donc hâte de lire. Tout, sur le papier, était réuni pour correspondre à ce que j’aime le plus: un roman historique se déroulant en Italie et ayant pour thème la peinture. Pas la peine de tourner autour du pot de peinture: j’ai été déçue. Je dois reconnaître que le livre est très bien documenté. #cleliarenucci a travaillé son sujet, c’est indéniable. Alors d’où vient ce petit sentiment de déception que j’ai senti poindre assez vite à la lecture? Du manque de romanesque. Le livre est pour moi trop factuel. J’ai déjà eu l’occasion de dire sur Instagram que parmi les livres qui ont marqué mon adolescence et mon amour pour la littérature il y a particulièrement #autempsoulajocondeparlait de #jeandiwo Un livre qui prenait un parti pris totalement différent: s’attacher à un personnage fictif pour nous faire découvrir une époque, un lieu et une vision très romancée des plus grands peintres de la renaissance italienne. Ici on a peu de temps pour s’attacher aux personnages qui n’ont d’ailleurs rien d’attachant. Ils sont sans doute vrais cependant: imbus de leurs personnes, vaniteux, conscients de leur talents hors normes. L’histoire de ce concours extraordinaire se déroulant sur plusieurs décennies, il y avait matière à réaliser une fresque incroyable. Un peu à la manière d’un #kenfollett avec sa cathédrale, nous aurions pu nous attacher à un Veronese ou à un Tintoret tour à tour, chacun pouvant avoir sa partie. La fin du livre étant d’ailleurs un peu plus dans cet esprit et, à mon avis, la plus réussie. Mais il est dommage de ne pas avoir exploité plus avant toute la matière fantastique qu’il y avait dans cette histoire. Après, c’est un premier roman prometteur, sérieux et bien documenté. Presque un peu trop. Dommage. #lecturefinie #livreaddict #lisez #bookaddicted #albinmichel #rentreelitteraire2018 #lire
Une fois n’est pas coutume, j’ai lu deux livres en même temps. En effet, ma fille me piquant ma #kobo  pour lire #latresse  que je lui avais vivement conseillé (et qu’elle a beaucoup aimé!) je n’ai pu lire #concourspourleparadis  que par intermittence quand j’avais accès à la liseuse. C’est un roman que j’avais vu beaucoup tourner sur #bookstagram  et que j’avais donc hâte de lire. Tout, sur le papier, était réuni pour correspondre à ce que j’aime le plus: un roman historique se déroulant en Italie et ayant pour thème la peinture. Pas la peine de tourner autour du pot de peinture: j’ai été déçue. Je dois reconnaître que le livre est très bien documenté. #cleliarenucci  a travaillé son sujet, c’est indéniable. Alors d’où vient ce petit sentiment de déception que j’ai senti poindre assez vite à la lecture? Du manque de romanesque. Le livre est pour moi trop factuel. J’ai déjà eu l’occasion de dire sur Instagram que parmi les livres qui ont marqué mon adolescence et mon amour pour la littérature il y a particulièrement #autempsoulajocondeparlait  de #jeandiwo  Un livre qui prenait un parti pris totalement différent: s’attacher à un personnage fictif pour nous faire découvrir une époque, un lieu et une vision très romancée des plus grands peintres de la renaissance italienne. Ici on a peu de temps pour s’attacher aux personnages qui n’ont d’ailleurs rien d’attachant. Ils sont sans doute vrais cependant: imbus de leurs personnes, vaniteux, conscients de leur talents hors normes. L’histoire de ce concours extraordinaire se déroulant sur plusieurs décennies, il y avait matière à réaliser une fresque incroyable. Un peu à la manière d’un #kenfollett  avec sa cathédrale, nous aurions pu nous attacher à un Veronese ou à un Tintoret tour à tour, chacun pouvant avoir sa partie. La fin du livre étant d’ailleurs un peu plus dans cet esprit et, à mon avis, la plus réussie. Mais il est dommage de ne pas avoir exploité plus avant toute la matière fantastique qu’il y avait dans cette histoire. Après, c’est un premier roman prometteur, sérieux et bien documenté. Presque un peu trop. Dommage. #lecturefinie  #livreaddict  #lisez  #bookaddicted  #albinmichel  #rentreelitteraire2018  #lire 
Bonsoir, bonsoir... Je viens de terminer ce roman ramené par mon conjoint de son voyage au #canada🇨🇦 et je l’ai lu avec beaucoup de plaisir. Hélène et sa sœur Catherine sont orphelines. Elles sont issues d’une belle lignée de noblesse mais n’ont pas de revenus suffisants ni de dot pour pouvoir espérer se marier en France. Elles pourraient, à la rigueur, devenir religieuses. Ou alors, partir en Nouvelle France, de l’autre côté de l’Atlantique, pour devenir filles du Roy. C’est à dire aller épouser des pionniers du nouveau monde. C’est Louis XIV qui fournit une dot, un trousseau et paye le voyage des jeunes filles convenables qui acceptent de partir. Elles n’ont plus d’espoir en France. Alors pourquoi pas. Mais une telle traversée est longue et difficile. Et que trouveront-elles là bas ? Un joli roman écrit sous la forme d’un journal intime, un peu naïf peut-être mais sans doute à l’image de ce que pouvait être une jeune fille du XVIIeme siècle. Et cela m’a permis de découvrir un pan de notre histoire dont je ne savais rien. Une jolie lecture. #seuleaunouveaumonde #maxinetrottier #editionsscholastic #fillesduroy #montreal #quebec #lecturefinie #bookaddict #bookstagram #lecturedusoir #livreaddiction #livreaddict #jaimelire
Bonsoir, bonsoir... Je viens de terminer ce roman ramené par mon conjoint de son voyage au #canada 🇨🇦 et je l’ai lu avec beaucoup de plaisir. Hélène et sa sœur Catherine sont orphelines. Elles sont issues d’une belle lignée de noblesse mais n’ont pas de revenus suffisants ni de dot pour pouvoir espérer se marier en France. Elles pourraient, à la rigueur, devenir religieuses. Ou alors, partir en Nouvelle France, de l’autre côté de l’Atlantique, pour devenir filles du Roy. C’est à dire aller épouser des pionniers du nouveau monde. C’est Louis XIV qui fournit une dot, un trousseau et paye le voyage des jeunes filles convenables qui acceptent de partir. Elles n’ont plus d’espoir en France. Alors pourquoi pas. Mais une telle traversée est longue et difficile. Et que trouveront-elles là bas ? Un joli roman écrit sous la forme d’un journal intime, un peu naïf peut-être mais sans doute à l’image de ce que pouvait être une jeune fille du XVIIeme siècle. Et cela m’a permis de découvrir un pan de notre histoire dont je ne savais rien. Une jolie lecture. #seuleaunouveaumonde  #maxinetrottier  #editionsscholastic  #fillesduroy  #montreal  #quebec  #lecturefinie  #bookaddict  #bookstagram  #lecturedusoir  #livreaddiction  #livreaddict  #jaimelire 
Le grand voyageur est de retour... Hâte de découvrir ... #canada #litteraturecanadienne #janinetourville #helenesaintonge #yvesdupere #cadeaux #voyage
Très joli livre que #latresse de #laetitiacolombani chez #grasset Il a beaucoup tourné sur bookstagram ce qui m’a donné envie de le lire. Il y a trois histoires, trois femmes, trois vies, qu’un lien presque invisible va lier. Un battement d’aile de papillon qui va les entraîner toutes les trois vers leurs destins. Un livre lumineux et positif que je vais même essayer de proposer à ma plus grande fille. Un petit bijou. #lecturefinie #livreaddict #livreaddiction #lecture #bookstagram #followforfollowback #follow4followback #plaisirdelire #kobo #lireenkobo
Très joli livre que #latresse  de #laetitiacolombani  chez #grasset  Il a beaucoup tourné sur bookstagram ce qui m’a donné envie de le lire. Il y a trois histoires, trois femmes, trois vies, qu’un lien presque invisible va lier. Un battement d’aile de papillon qui va les entraîner toutes les trois vers leurs destins. Un livre lumineux et positif que je vais même essayer de proposer à ma plus grande fille. Un petit bijou. #lecturefinie  #livreaddict  #livreaddiction  #lecture  #bookstagram  #followforfollowback  #follow4followback  #plaisirdelire  #kobo  #lireenkobo 
#lecturefinie mais non sans mal. La première partie a été difficile à lire pour moi. Une mise en abîme totale, un traité sur la schizophrenie et en arrière plan la description d’une époque annonciatrice du chaos. Un chaos qu’Hermann Hesse voit arriver et qu’il sait inévitable et qui ajoute à son chaos intérieur. C’est un livre quasi prophétique. Un chef d’œuvre et ce n’est pas moi qui le dit. Mais pas toujours facile d’accès. #leloupdessteppes #hermannhesse #chefdoeuvre #raeder #lire #lireenkobo #kobo #litterature #bookstagram #bookstagrammer #livreaddict #livreaddiction #schizophrenia #litteratureallemande
#lecturefinie  mais non sans mal. La première partie a été difficile à lire pour moi. Une mise en abîme totale, un traité sur la schizophrenie et en arrière plan la description d’une époque annonciatrice du chaos. Un chaos qu’Hermann Hesse voit arriver et qu’il sait inévitable et qui ajoute à son chaos intérieur. C’est un livre quasi prophétique. Un chef d’œuvre et ce n’est pas moi qui le dit. Mais pas toujours facile d’accès. #leloupdessteppes  #hermannhesse  #chefdoeuvre  #raeder  #lire  #lireenkobo  #kobo  #litterature  #bookstagram  #bookstagrammer  #livreaddict  #livreaddiction  #schizophrenia  #litteratureallemande 
Je joue avec @margauxmotin et @tiberteditions !!! Moi qui suis une grande fan de « orgueil et préjugés » et de #margauxmotin , je croise les doigts!!! ☘️☘️☘️
Je joue avec @margauxmotin et @tiberteditions !!! Moi qui suis une grande fan de « orgueil et préjugés » et de #margauxmotin  , je croise les doigts!!! ☘️☘️☘️
Premier essai de #mercredicadavreexquis : « La femme du Ve, la peau sur les os. L’amour conjugal, anatomie de l’horreur ».
Premier essai de #mercredicadavreexquis  : « La femme du Ve, la peau sur les os. L’amour conjugal, anatomie de l’horreur ».
Fini hier #millesoleilssplendides de #khaledhosseini C’est ma toute première expérience sur liseuse et l’essai est plutôt concluant. J’ai investi dans une #kobo modèle Clara je crois dont la luminosité varie dans la journée. En plein jour, elle est mat et j’ai vraiment l’impression de lire un livre papier. Le soir, mes yeux fatiguent moins que sur un livre et la prise en main est agréable. Ça n’a pas le charme du papier mais il faut avouer que c’est très pratique. Pour en revenir au roman, c’est un véritable #coupdepoing que nous assène @khosseini , presque aussi fort que ceux de Rachid sur Mariam et Laila, les deux héroïnes. Une fois encore, l’auteur nous entraîne dans son #afghanistan natal pour nous en raconter l’histoire à travers celles des femmes de ce pays. En tant de crise, de guerre, les femmes sont souvent les premières victimes, les boucs émissaires parfaits. « Un homme qui cherche un coupable montrera toujours une femme du doigt » dit Nana à sa fille Mariam. Sa vie toute entière celle-ci éprouvera la dure réalité de cette phrase. Des portraits de femmes, l’histoire de toutes les victimes de l’histoire sanglante de l’Afghanistan depuis 40 ans. Ce livre est bouleversant. Pour ma part, arrivée au deux tiers, j’ai eu un petit coup de mou. C’était trop. Je me suis fait la réflexion en lisant que c’était les misérables cette histoire. Mais sans l’espoir qu’incarne Jean Valjean. Il me fallait un peu d’espoir à moi pour continuer à croire un peu en l’humanité. Il finira par arriver quand même, un peu. Hosseini est un auteur qui ne cède pas à la facilité. Si ses personnages doivent souffrir ils souffriront. Et si nous lecteurs nous devons souffrir un peu aussi, alors nous devrons l’accepter. Il n’y a pas d’échappatoire, ni pour les héroïnes, ni pour nous. Un roman « splendide ». #lecture #lecturefinie #coupdecoeur #splendide #amazing #khaledhosseinibooks #bookstagram #bookstagrammer #bookaddict #lisez #fnac
Fini hier #millesoleilssplendides  de #khaledhosseini  C’est ma toute première expérience sur liseuse et l’essai est plutôt concluant. J’ai investi dans une #kobo  modèle Clara je crois dont la luminosité varie dans la journée. En plein jour, elle est mat et j’ai vraiment l’impression de lire un livre papier. Le soir, mes yeux fatiguent moins que sur un livre et la prise en main est agréable. Ça n’a pas le charme du papier mais il faut avouer que c’est très pratique. Pour en revenir au roman, c’est un véritable #coupdepoing  que nous assène @khosseini , presque aussi fort que ceux de Rachid sur Mariam et Laila, les deux héroïnes. Une fois encore, l’auteur nous entraîne dans son #afghanistan  natal pour nous en raconter l’histoire à travers celles des femmes de ce pays. En tant de crise, de guerre, les femmes sont souvent les premières victimes, les boucs émissaires parfaits. « Un homme qui cherche un coupable montrera toujours une femme du doigt » dit Nana à sa fille Mariam. Sa vie toute entière celle-ci éprouvera la dure réalité de cette phrase. Des portraits de femmes, l’histoire de toutes les victimes de l’histoire sanglante de l’Afghanistan depuis 40 ans. Ce livre est bouleversant. Pour ma part, arrivée au deux tiers, j’ai eu un petit coup de mou. C’était trop. Je me suis fait la réflexion en lisant que c’était les misérables cette histoire. Mais sans l’espoir qu’incarne Jean Valjean. Il me fallait un peu d’espoir à moi pour continuer à croire un peu en l’humanité. Il finira par arriver quand même, un peu. Hosseini est un auteur qui ne cède pas à la facilité. Si ses personnages doivent souffrir ils souffriront. Et si nous lecteurs nous devons souffrir un peu aussi, alors nous devrons l’accepter. Il n’y a pas d’échappatoire, ni pour les héroïnes, ni pour nous. Un roman « splendide ». #lecture  #lecturefinie  #coupdecoeur  #splendide  #amazing  #khaledhosseinibooks  #bookstagram  #bookstagrammer  #bookaddict  #lisez  #fnac 
Mon conjoint va bientôt partir en voyage au Québec. Je lui ai demandé de me ramener des 📚. Vous avez des conseils? #litteraturequebecoise #auteursquebecois #livresquébécois #quebec
Nouvelle #lecturefinie avec ce roman assez court de #marcdugain #lachambredesofficiers . Adrien est un jeune ingénieur des ponts et chaussées mobilisé en 1914 pour aller battre les allemands en quelques semaines. Il sera sûrement revenu dans sa Dordogne natale pour aller ramasser des champignons avec son grand-père avant la fin de l’automne. Avant de prendre le train qui l’emmènera vers les champs de bataille il rencontre Clémence. Son visage l’accompagnera sur le front... Un front qu’il ne verra pas, blessé aux premières heures de la guerre, évacué vers l’arrière. Il sera le premier de ces gueules cassées, de ces visages meurtris par la folie des hommes. Clémence voudra-t-elle de lui un jour désormais ? La description de la douleur, de la folie, de la fraternité aussi de ces hommes sans visages est frappante. De la manière aussi dont ils font peur à leurs contemporains alors même que c’est pour eux qu’ils sont partis se battre. Un très beau livre. Je pense que je regarderai l’adaptation. #premiereguerremondiale #gueulescassées #livre #editionspocket #bookstagram #lecture #bookslover #bookaddict #followmenow
Nouvelle #lecturefinie  avec ce roman assez court de #marcdugain  #lachambredesofficiers  . Adrien est un jeune ingénieur des ponts et chaussées mobilisé en 1914 pour aller battre les allemands en quelques semaines. Il sera sûrement revenu dans sa Dordogne natale pour aller ramasser des champignons avec son grand-père avant la fin de l’automne. Avant de prendre le train qui l’emmènera vers les champs de bataille il rencontre Clémence. Son visage l’accompagnera sur le front... Un front qu’il ne verra pas, blessé aux premières heures de la guerre, évacué vers l’arrière. Il sera le premier de ces gueules cassées, de ces visages meurtris par la folie des hommes. Clémence voudra-t-elle de lui un jour désormais ? La description de la douleur, de la folie, de la fraternité aussi de ces hommes sans visages est frappante. De la manière aussi dont ils font peur à leurs contemporains alors même que c’est pour eux qu’ils sont partis se battre. Un très beau livre. Je pense que je regarderai l’adaptation. #premiereguerremondiale  #gueulescassées  #livre  #editionspocket  #bookstagram  #lecture  #bookslover  #bookaddict  #followmenow