an online Instagram web viewer

#grasset medias

Photos

Lecture éblouissante de la semaine. Des mots durs et bouleversants. :" Ma mère avait acheté un sapin vert en papier brillant . Autour des branches, nous avions passé une guirlande d'anniversaire et accroché nos trois boules de Noël. Mon père a tout arraché. Il a plié le sapin, la déraciné et l'a jeté dans le vide-ordures de la cuisine, avec les boules et la guirlande. - plus de Noël, finies, ces merdes ! Il a hurlé .......". Bonne lecture et joyeux Noël #noel #grasset #sorjchalandon #professiondupere #lectureencours #lecture #monsieurlit #leclosdesvoletsverts #addictbook #instabook #roman #bibliotheque #pere #oas
Lecture éblouissante de la semaine. Des mots durs et bouleversants. :" Ma mère avait acheté un sapin vert en papier brillant . Autour des branches, nous avions passé une guirlande d'anniversaire et accroché nos trois boules de Noël. Mon père a tout arraché. Il a plié le sapin, la déraciné et l'a jeté dans le vide-ordures de la cuisine, avec les boules et la guirlande. - plus de Noël, finies, ces merdes ! Il a hurlé .......". Bonne lecture et joyeux Noël #noel  #grasset  #sorjchalandon  #professiondupere  #lectureencours  #lecture  #monsieurlit  #leclosdesvoletsverts  #addictbook  #instabook  #roman  #bibliotheque  #pere  #oas 
1901, « Album d’applications des nouvelles créations françaises... », fonderie Peignot.
Spécimen du caractère #grasset précédé d’une étude pratique sur « Le style français en typographie moderne » de François Thibaudeau... On aime ou pas le style ampoulé de l’Art Nouveau. Quoiqu’il en soit, ce catalogue a été soigneusement composé et fabriqué... coins arrondis, planches présentées « à la chinoise »... un régal !

À voir, numérisé entièrement avec le lien ci-dessous !
http://www.signes.org/set.php?id=377&retour=1901

#peignot #grasset #specimentypographique #typespecimen #schriftgiesserei #thibaudeau #artnouveau #typographie #typeporn
1901, « Album d’applications des nouvelles créations françaises... », fonderie Peignot. Spécimen du caractère #grasset  précédé d’une étude pratique sur « Le style français en typographie moderne » de François Thibaudeau... On aime ou pas le style ampoulé de l’Art Nouveau. Quoiqu’il en soit, ce catalogue a été soigneusement composé et fabriqué... coins arrondis, planches présentées « à la chinoise »... un régal ! À voir, numérisé entièrement avec le lien ci-dessous ! http://www.signes.org/set.php?id=377&retour=1901 #peignot  #grasset  #specimentypographique  #typespecimen  #schriftgiesserei  #thibaudeau  #artnouveau  #typographie  #typeporn 
Univers carcéral et rencontre étonnante. 
Le récit de Sophie Bonnet sur ses entretiens avec Carlos, ancien ennemi public n°1 est particulier. On plonge dans l'univers des centrales, ces prisons pour peines longues ayant leurs propres codes. On découvre un homme qui semble affaibli mais  qui continue  de manipuler les autres pour obtenir de petits avantages. Le récit est passionnant, l'homme aussi avec ses contradictions, mais j'aurais aimé qu'une partie du livre laisse plus de place à l'analyse et moins aux impressions de la journaliste. J'ai néanmoins particulièrement apprécié la manière dont Sophie Bonnet montre comment l'être humain emprisonné tente de continuer à vivre « en société» à l'intérieur de la prison et avec l'extérieur avec les moyens du bord. A lire.
Salutations révolutionnaires, Sophie Bonnet, Grasset 19€.
#sophiebonnet
#salutationsrevolutionnaires #grasset #recit #litteraturefrancaise #bookaddict #bookstagram
Univers carcéral et rencontre étonnante. Le récit de Sophie Bonnet sur ses entretiens avec Carlos, ancien ennemi public n°1 est particulier. On plonge dans l'univers des centrales, ces prisons pour peines longues ayant leurs propres codes. On découvre un homme qui semble affaibli mais qui continue de manipuler les autres pour obtenir de petits avantages. Le récit est passionnant, l'homme aussi avec ses contradictions, mais j'aurais aimé qu'une partie du livre laisse plus de place à l'analyse et moins aux impressions de la journaliste. J'ai néanmoins particulièrement apprécié la manière dont Sophie Bonnet montre comment l'être humain emprisonné tente de continuer à vivre « en société» à l'intérieur de la prison et avec l'extérieur avec les moyens du bord. A lire. Salutations révolutionnaires, Sophie Bonnet, Grasset 19€. #sophiebonnet  #salutationsrevolutionnaires  #grasset  #recit  #litteraturefrancaise  #bookaddict  #bookstagram 
#merveilledujour ⚡️ Essai passionnant de Tania de Montaigne, à mettre entre toutes les mains. 👍🏿👍🏽👍🏻👍
.
.
#lassignation #taniademontaigne #grasset @editionsgrasset #livre #book #essai #bookstagram #livrestagram #instalivre #instabook #lachambredesmerveilles #juliensandrel
🎄En ce vendredi 14 décembre, c'est littérature(s) en tous genres sous le sapin avec les coups de cœur de Thomas, Benjamin & Anaïs - le jeu pour nos habitué(e)s étant de trouver qui aime quoi, héhé ! 🎄

Nous vous proposons donc, dans le désordre et sans ordre de préférences ... Le sublime et poétique « Dévotion » de Patti Smith, le décapant « Tuer Jupiter » de François Médéline, le très beau « Asta » de Jon Kalman Stefasson, le puissant et rocambolesque « Hurry Down » de John Wain et enfin le tragique, drolissime et ovniesque « Mauvais plan sur la comète » de Jean-Charles Chapuzet ! 📚📚 Et pour en savoir plus sur ces coups de cœurs RDV notre page Facebook ou sur notre Book en ligne - lien dans la bio ! 
#deslivressouslesapin #noelenlibrairie #editionsmarchialy #editionletyphon #gallimard #grasset #lamanufacturedelivres #books #bookstagram #igersbooks #librairieindependante #lesmotsetleschoses #boulognebillancourt
🎄En ce vendredi 14 décembre, c'est littérature(s) en tous genres sous le sapin avec les coups de cœur de Thomas, Benjamin & Anaïs - le jeu pour nos habitué(e)s étant de trouver qui aime quoi, héhé ! 🎄 Nous vous proposons donc, dans le désordre et sans ordre de préférences ... Le sublime et poétique « Dévotion » de Patti Smith, le décapant « Tuer Jupiter » de François Médéline, le très beau « Asta » de Jon Kalman Stefasson, le puissant et rocambolesque « Hurry Down » de John Wain et enfin le tragique, drolissime et ovniesque « Mauvais plan sur la comète » de Jean-Charles Chapuzet ! 📚📚 Et pour en savoir plus sur ces coups de cœurs RDV notre page Facebook ou sur notre Book en ligne - lien dans la bio ! #deslivressouslesapin  #noelenlibrairie  #editionsmarchialy  #editionletyphon  #gallimard  #grasset  #lamanufacturedelivres  #books  #bookstagram  #igersbooks  #librairieindependante  #lesmotsetleschoses  #boulognebillancourt 
On connaît l’attachement d’Annie Proulx pour les populations rurales d’Amérique du Nord, les habitants isolés du Wyoming, contrée majestueuse mais âpre, harassée par les caprices du temps et de la terre mais aussi, au fil des années, par les transformations économiques. Ses personnages sont affectés par des forces qu’ils ne peuvent contrôler : ils appartiennent à des mondes où les valeurs changent et les traditions s’effondrent. Confrontés aux temps nouveaux, pris au piège de leur propre destin, ils se sentent impuissants, mais à leur résignation se mêle toujours un orgueil, une fierté qui continue de clamer envers et contre tout que tout est pour le mieux : « C’est très bien comme ça ! », disent les cow-boys à peine sortis de l’adolescence, les femmes des ranchs pleines d’abnégation, les vieux pionniers en rupture de ban… Avec une rare puissance d’évocation, avec tendresse, avec violence, et avec l’humour qui est aussi le sien, Annie Proulx nous emmène un peu plus loin sur la piste de ces personnages plus vrais que nature et, au fil de ces histoires pittoresques et déchirantes, elle dessine le portrait d’un pays meurtri et magnifique. 
#cesttrèsbiencommeça #eannieproulx #grasset
On connaît l’attachement d’Annie Proulx pour les populations rurales d’Amérique du Nord, les habitants isolés du Wyoming, contrée majestueuse mais âpre, harassée par les caprices du temps et de la terre mais aussi, au fil des années, par les transformations économiques. Ses personnages sont affectés par des forces qu’ils ne peuvent contrôler : ils appartiennent à des mondes où les valeurs changent et les traditions s’effondrent. Confrontés aux temps nouveaux, pris au piège de leur propre destin, ils se sentent impuissants, mais à leur résignation se mêle toujours un orgueil, une fierté qui continue de clamer envers et contre tout que tout est pour le mieux : « C’est très bien comme ça ! », disent les cow-boys à peine sortis de l’adolescence, les femmes des ranchs pleines d’abnégation, les vieux pionniers en rupture de ban… Avec une rare puissance d’évocation, avec tendresse, avec violence, et avec l’humour qui est aussi le sien, Annie Proulx nous emmène un peu plus loin sur la piste de ces personnages plus vrais que nature et, au fil de ces histoires pittoresques et déchirantes, elle dessine le portrait d’un pays meurtri et magnifique. #cesttrèsbiencommeça  #eannieproulx  #grasset 
Enfin lu Petit Pays... ❤️ @gaelfaye @editionsgrasset #gaelfaye #grasset #lecturedujour #instabook
Un soir, regagnant le lotissement où il réside, loin du centre de Los Angeles, Delaney manque d'écraser un passant.

C'est un « chicano », un Mexicain entré clandestinement en Californie, qui vit dans une misérable cabane avec América, sa femme.

Cet incident va mettre en contact deux mondes : une petite bourgeoisie évoluée, protégée, paisible, et les parias du Sud... Erreurs, drames et malentendus vont s'accumuler, la paranoïa s'installer.

À travers le face à face du lotissement et du canyon, de Delaney et de Candido, c'est l'Amérique moderne avec sa fracture sociale, ses peurs, ses dérives, qui est impitoyablement radiographiée, dans ce très grand roman couronné en France par le prix Médicis étranger 1997.

Qu'ils soient du Nord ou du Sud, les personnages ordinaires d'América ont en commun la peur au ventre et aussi le même rêve d'une terre promise. Mais lorsque la malchance s'acharne, tous redeviennent coyotes.

#América #tcboyle #grasset
Un soir, regagnant le lotissement où il réside, loin du centre de Los Angeles, Delaney manque d'écraser un passant. C'est un « chicano », un Mexicain entré clandestinement en Californie, qui vit dans une misérable cabane avec América, sa femme. Cet incident va mettre en contact deux mondes : une petite bourgeoisie évoluée, protégée, paisible, et les parias du Sud... Erreurs, drames et malentendus vont s'accumuler, la paranoïa s'installer. À travers le face à face du lotissement et du canyon, de Delaney et de Candido, c'est l'Amérique moderne avec sa fracture sociale, ses peurs, ses dérives, qui est impitoyablement radiographiée, dans ce très grand roman couronné en France par le prix Médicis étranger 1997. Qu'ils soient du Nord ou du Sud, les personnages ordinaires d'América ont en commun la peur au ventre et aussi le même rêve d'une terre promise. Mais lorsque la malchance s'acharne, tous redeviennent coyotes. #América  #tcboyle  #grasset 
#Repost @silmo_istanbul (@get_repost)
・・・
French Pavilion , Silmo İstanbul'da! 11. Salon EA Standında  sizleri bekliyor!
French Pavilion is waiting for you in Silmo Istanbul, in hall 11 EA stand. 
#silmoistanbul #silmoistanbul2018 #opticalfair #eyewear #sunglasses #glasses #optic #optical #eyes #glass #frame #fashion #eyewearshop #eyewearfashion #design #istanbul #frenchpavilion #oxibis #grasset #grosfilley #voltefaceparis  @silmo_istanbul @silmoparis
#Repost  @silmo_istanbul (@get_repost) ・・・ French Pavilion , Silmo İstanbul'da! 11. Salon EA Standında sizleri bekliyor! French Pavilion is waiting for you in Silmo Istanbul, in hall 11 EA stand. #silmoistanbul  #silmoistanbul2018  #opticalfair  #eyewear  #sunglasses  #glasses  #optic  #optical  #eyes  #glass  #frame  #fashion  #eyewearshop  #eyewearfashion  #design  #istanbul  #frenchpavilion  #oxibis  #grasset  #grosfilley  #voltefaceparis  @silmo_istanbul @silmoparis
Après la claque de Fils du feu, Guy Boley revient sur l’image du père,forgeron, boxeur amateur, chanteur d’opérette, acteur de théâtre et amoureux de la littérature. Nous ne pouvons pas voir ce nouvel opus comme une suite de Fils du feu mais plutôt comme un livre qui fait écho au premier, formant tous les deux une sorte de diptyque.

Nous sommes dans les quartiers populaires de Besançon. René, le père du narrateur vient de décéder, emporté quelques années à peine après un premier AVC. Les relations entre le père et le fils sont un peu difficiles, un peu pudiques. Et pourtant, l’amour est là et le narrateur le prouve en racontant l’histoire de ce père extraordinaire dans un milieu tellement ordinaire.

René Boley est né en mai 1926. Il ne connaît pas son père mort brutalement. Sa mère l’élève dans la dureté et la volonté de faire de son fils un homme, un vrai. Elle l’inscrit à la boxe qu’il finit par apprécier tout autant que la littérature. Il passe son temps avec son meilleur ami Pierrot à découvrir de nouveaux mots dans le dictionnaire et à lire tout ce qui peut tomber entre leurs mains. René devient forgeron, Pierrot prêtre mais ensemble, ils décident de monter une pièce de théâtre sur la Passion de Jésus. Son fils Guy est impressionné par ce père aux multiples casquettes, beau comme un dieu grec et jouant Jésus à la fête paroissiale.

Pourtant, il n’est pas facile de vivre avec Dieu. Dans une seconde partie, l’auteur raconte les relations entre le père et le fils. Guy a grandi et voit son père sous un œil différent. À la suite d’un événement, la famille se fige comme de la cire. La mère vit dans une folie douce, le père est en retrait. Dieu a perdu de sa superbe et Guy, devenu jeune homme et bercé par les espoirs de la fin des années 60, se montre dur envers lui. Il est parfois difficile d’aimer comme il faut un proche si impressionnant.

Guy Boley nous offre une fois de plus un récit touchant non exempt de touches d’humour sur l’amour filial et la force des passions dans une vie. L’écriture est une fois de plus sublime, peut-être moins poétique mais toujours d’une grande force. 
#lecture #litterature #bookstagram #book #livre #guyboley #grasset #instabook
Après la claque de Fils du feu, Guy Boley revient sur l’image du père,forgeron, boxeur amateur, chanteur d’opérette, acteur de théâtre et amoureux de la littérature. Nous ne pouvons pas voir ce nouvel opus comme une suite de Fils du feu mais plutôt comme un livre qui fait écho au premier, formant tous les deux une sorte de diptyque. Nous sommes dans les quartiers populaires de Besançon. René, le père du narrateur vient de décéder, emporté quelques années à peine après un premier AVC. Les relations entre le père et le fils sont un peu difficiles, un peu pudiques. Et pourtant, l’amour est là et le narrateur le prouve en racontant l’histoire de ce père extraordinaire dans un milieu tellement ordinaire. René Boley est né en mai 1926. Il ne connaît pas son père mort brutalement. Sa mère l’élève dans la dureté et la volonté de faire de son fils un homme, un vrai. Elle l’inscrit à la boxe qu’il finit par apprécier tout autant que la littérature. Il passe son temps avec son meilleur ami Pierrot à découvrir de nouveaux mots dans le dictionnaire et à lire tout ce qui peut tomber entre leurs mains. René devient forgeron, Pierrot prêtre mais ensemble, ils décident de monter une pièce de théâtre sur la Passion de Jésus. Son fils Guy est impressionné par ce père aux multiples casquettes, beau comme un dieu grec et jouant Jésus à la fête paroissiale. Pourtant, il n’est pas facile de vivre avec Dieu. Dans une seconde partie, l’auteur raconte les relations entre le père et le fils. Guy a grandi et voit son père sous un œil différent. À la suite d’un événement, la famille se fige comme de la cire. La mère vit dans une folie douce, le père est en retrait. Dieu a perdu de sa superbe et Guy, devenu jeune homme et bercé par les espoirs de la fin des années 60, se montre dur envers lui. Il est parfois difficile d’aimer comme il faut un proche si impressionnant. Guy Boley nous offre une fois de plus un récit touchant non exempt de touches d’humour sur l’amour filial et la force des passions dans une vie. L’écriture est une fois de plus sublime, peut-être moins poétique mais toujours d’une grande force. #lecture  #litterature  #bookstagram  #book  #livre  #guyboley  #grasset  #instabook 
French Pavilion , Silmo İstanbul'da! 11. Salon EA Standında  sizleri bekliyor!
French Pavilion is waiting for you in Silmo Istanbul, in hall 11 EA stand. 
#silmoistanbul #silmoistanbul2018 #opticalfair #eyewear #sunglasses #glasses #optic #optical #eyes #glass #frame #fashion #eyewearshop #eyewearfashion #design #istanbul #frenchpavilion #oxibis #grasset #grosfilley #voltefaceparis  @silmo_istanbul @silmoparis
Rentrée littéraire 2019#patrickpoivredarvor #grasset#9janvier
Merci @delphineolympe ! #Repost - #uneanneedelivres J 8
Le livre que j'attendais le plus ? 
Je crois que vous n'allez pas me croire... 😁
Le deuxième livre d'Abnousse Shalmani, je l'attendais depuis 2014, année de la publication de Khomeiny, Sade et moi.
J'ai dévoré ce roman débordant de vitalité dans lequel j'ai retrouvé la liberté de ton et le mordant qui fondent vraiment l'identité de cette auteure.
Et maintenant ? Ben... j'attends le troisième, hein Abnousse ! 
#lesexilesmeurentaussidamour
#abnousseshalmani #grasset #exil #iran
Merci @delphineolympe ! #Repost  - #uneanneedelivres  J 8 Le livre que j'attendais le plus ? Je crois que vous n'allez pas me croire... 😁 Le deuxième livre d'Abnousse Shalmani, je l'attendais depuis 2014, année de la publication de Khomeiny, Sade et moi. J'ai dévoré ce roman débordant de vitalité dans lequel j'ai retrouvé la liberté de ton et le mordant qui fondent vraiment l'identité de cette auteure. Et maintenant ? Ben... j'attends le troisième, hein Abnousse ! #lesexilesmeurentaussidamour  #abnousseshalmani  #grasset  #exil  #iran 
Gina Lollobrigida et Louis Jourdan dans « Les Sultans », film de Jean Delannoy, d’après le roman de Christine de Rivoyre. #rivoyre #lollobrigida #louisjourdan #cinema70 #grasset #roman
Pour l'opération #uneanneedelivres lancée par Delphine et Nicole, le J 8 ne m'a posé aucune question, le livre que j’attendais le plus était, sans conteste : « Est-ce ainsi que les hommes jugent ? » de Mathieu Menegaux. D'ailleurs, il me hante encore ! Je vous dis tout sur le blog 🤓
Pour l'opération #uneanneedelivres  lancée par Delphine et Nicole, le J 8 ne m'a posé aucune question, le livre que j’attendais le plus était, sans conteste : « Est-ce ainsi que les hommes jugent ? » de Mathieu Menegaux. D'ailleurs, il me hante encore ! Je vous dis tout sur le blog 🤓
✨#calendrierdelavent JOUR 12✨
Découvrez chaque jour une nouvelle idée cadeau🎄🎁! Laissez-vous emporter par la folie joyeuse de Double-Coeur, le nouveau roman d'Alexandre Jardin !

#hachettecanada #grasset @editionsgrasset @alexandrejardin.officiel #alexandrejardin @alexandrejardin.doublecoeur #doublecoeur #lecture #conseillecture #lecturedumoment #instabook #instalivre #bookstagram
Jour 6 de notre calendrier de l’avent !

Et aujourd’hui c’est Florence qui vous présente l’adaptation en bande dessinée de « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur », le best-seller d’Harper Lee 🌲 ⛄️ #lelivredoz #calendrierdelavent #netirezpassurloiseaumoqueur #harperlee #romangraphique #grasset
Challenge #uneanneedelivres 
8️⃣Livre que vous attendiez le plus. Après mon coup de 🧡absolu pour « Les gens dans l’enveloppe » d’Isabelle Monnin, j’attendais avec impatience la sortie de son livre suivant. Le propos me paraissait prometteur, et son intervention à La Grande Librairie avait achevé de me convaincre. Comme j’avais été très sage, le Père Noël me l’avait apporté et j’ai donc pu le découvrir en 2018 ...! Très très largement à la hauteur de mes attentes !!! À nouveau droit au cœur....
#isabellemonnin #mistralperduoulesevenements #grasset #jadoresonecriture #touchee #bookstagram
Challenge #uneanneedelivres  8️⃣Livre que vous attendiez le plus. Après mon coup de 🧡absolu pour « Les gens dans l’enveloppe » d’Isabelle Monnin, j’attendais avec impatience la sortie de son livre suivant. Le propos me paraissait prometteur, et son intervention à La Grande Librairie avait achevé de me convaincre. Comme j’avais été très sage, le Père Noël me l’avait apporté et j’ai donc pu le découvrir en 2018 ...! Très très largement à la hauteur de mes attentes !!! À nouveau droit au cœur.... #isabellemonnin  #mistralperduoulesevenements  #grasset  #jadoresonecriture  #touchee  #bookstagram 
Merci @lfolavril ! #Repost - [Chronique] L'Amour qui me reste • Michela Marzano • @editionsgrasset • Le soir où sa fille Giada se donne la mort, ne laissant que quelques mots sur un bout de papier, Daria s’effondre, et le monde autour d’elle aussi. Au fil de ce roman, la mère s’adresse à sa fille disparue – une adresse qui demeurera sans réponse. La mère endeuillée égrène les souvenirs sous la forme d’un long monologue : le désir impatient de devenir mère à vingt-cinq ans, l’adoption, l’amour inconditionnel, la maternité, la relation mère-fille fusionnelle et complexe, le sentiment d’abandon que Giada ne peut s’empêcher de ressentir…
Comment écrire sur cette réalité qui n’a pas de mot : la perte d’un enfant. Qui est-on quand on perd son enfant, que devient-on ? Aucun mot n’existe pour désigner cette réalité inadmissible, contre-nature.
Il y a la culpabilité aussi. Pourquoi Giada s’est-elle suicidée? Pourquoi a-t-on envie d’en finir à vingt-cinq ans ? Daria aurait-elle pu enrayer le cours des choses ? J’ai été touchée et ébranlée par cette mère qui cherche désespérément à donner un sens au geste de sa fille. A donner un sens à sa douleur.
L’amour qui me reste est une lecture poignante qui m’a prise à la gorge au fur et à mesure que je lisais… J’en suis ressortie sonnée. #blog #chronique #livre #grasset #italie #lecture #bookstagram #instabook
Merci @lfolavril ! #Repost  - [Chronique] L'Amour qui me reste • Michela Marzano • @editionsgrasset • Le soir où sa fille Giada se donne la mort, ne laissant que quelques mots sur un bout de papier, Daria s’effondre, et le monde autour d’elle aussi. Au fil de ce roman, la mère s’adresse à sa fille disparue – une adresse qui demeurera sans réponse. La mère endeuillée égrène les souvenirs sous la forme d’un long monologue : le désir impatient de devenir mère à vingt-cinq ans, l’adoption, l’amour inconditionnel, la maternité, la relation mère-fille fusionnelle et complexe, le sentiment d’abandon que Giada ne peut s’empêcher de ressentir… Comment écrire sur cette réalité qui n’a pas de mot : la perte d’un enfant. Qui est-on quand on perd son enfant, que devient-on ? Aucun mot n’existe pour désigner cette réalité inadmissible, contre-nature. Il y a la culpabilité aussi. Pourquoi Giada s’est-elle suicidée? Pourquoi a-t-on envie d’en finir à vingt-cinq ans ? Daria aurait-elle pu enrayer le cours des choses ? J’ai été touchée et ébranlée par cette mère qui cherche désespérément à donner un sens au geste de sa fille. A donner un sens à sa douleur. L’amour qui me reste est une lecture poignante qui m’a prise à la gorge au fur et à mesure que je lisais… J’en suis ressortie sonnée. #blog  #chronique  #livre  #grasset  #italie  #lecture  #bookstagram  #instabook 
[Chronique] L'Amour qui me reste • Michela Marzano • @editionsgrasset • Le soir où sa fille Giada se donne la mort, ne laissant que quelques mots sur un bout de papier, Daria s’effondre, et le monde autour d’elle aussi. Au fil de ce roman, la mère s’adresse à sa fille disparue – une adresse qui demeurera sans réponse. La mère endeuillée égrène les souvenirs sous la forme d’un long monologue : le désir impatient de devenir mère à vingt-cinq ans, l’adoption, l’amour inconditionnel, la maternité, la relation mère-fille fusionnelle et complexe, le sentiment d’abandon que Giada ne peut s’empêcher de ressentir…
Comment écrire sur cette réalité qui n’a pas de mot : la perte d’un enfant. Qui est-on quand on perd son enfant, que devient-on ? Aucun mot n’existe pour désigner cette réalité inadmissible, contre-nature.
Il y a la culpabilité aussi. Pourquoi Giada s’est-elle suicidée? Pourquoi a-t-on envie d’en finir à vingt-cinq ans ? Daria aurait-elle pu enrayer le cours des choses ? J’ai été touchée et ébranlée par cette mère qui cherche désespérément à donner un sens au geste de sa fille. A donner un sens à sa douleur.
L’amour qui me reste est une lecture poignante qui m’a prise à la gorge au fur et à mesure que je lisais… J’en suis ressortie sonnée. #blog #chronique #livre #grasset #italie #lecture #bookstagram #instabook
[Chronique] L'Amour qui me reste • Michela Marzano • @editionsgrasset • Le soir où sa fille Giada se donne la mort, ne laissant que quelques mots sur un bout de papier, Daria s’effondre, et le monde autour d’elle aussi. Au fil de ce roman, la mère s’adresse à sa fille disparue – une adresse qui demeurera sans réponse. La mère endeuillée égrène les souvenirs sous la forme d’un long monologue : le désir impatient de devenir mère à vingt-cinq ans, l’adoption, l’amour inconditionnel, la maternité, la relation mère-fille fusionnelle et complexe, le sentiment d’abandon que Giada ne peut s’empêcher de ressentir… Comment écrire sur cette réalité qui n’a pas de mot : la perte d’un enfant. Qui est-on quand on perd son enfant, que devient-on ? Aucun mot n’existe pour désigner cette réalité inadmissible, contre-nature. Il y a la culpabilité aussi. Pourquoi Giada s’est-elle suicidée? Pourquoi a-t-on envie d’en finir à vingt-cinq ans ? Daria aurait-elle pu enrayer le cours des choses ? J’ai été touchée et ébranlée par cette mère qui cherche désespérément à donner un sens au geste de sa fille. A donner un sens à sa douleur. L’amour qui me reste est une lecture poignante qui m’a prise à la gorge au fur et à mesure que je lisais… J’en suis ressortie sonnée. #blog  #chronique  #livre  #grasset  #italie  #lecture  #bookstagram  #instabook 
🦊•Extrait : « Ils écoutent et vous jugent. On est vite suspect en France. (...) C'est exaspérant, On n'écoute pas ce que vous dites, on analyse d'où vous le dites. »
🦊La crise actuelle fait écho au roman de Gilles Martin-Chauffier où dans un territoire oublié de la République, un adolescent d’origine maghrébine est retrouvé mort près d’une voie de RER. Il avait été poursuivi la veille par un gardien de la paix. Ce dernier ne semblant y être pour rien il n’en fallait pas plus pour agiter les braises. Un roman qui se dévore pour sa finesse analytique sur l’imposture politique et sociétale.
🦊 Le second degré et le cynisme sont évidemment bien présents dans le roman, tout en prenant beaucoup de distance quant au ridicule de certaines situations. Une peinture au vitriol de la classe médiatique en perpétuelle boucle. Chaque chapitre est consacré à une profession qu’elle soit juridique, policière ou politique, ce qui est très agréable dans la construction du récit.
🦊 C’est un livre corrosif sur un fond de manipulation, trahison et tromperie. Le cynisme employé comporte tous les rouages que j’apprécie, on ne s’ennuie jamais, on est impatient de connaitre la prochaine page, n’est-ce pas cela un bon roman ? Tous les acteurs du drame permettent une analyse de fond qui est singulière et nous éclaire sur la société que nous traversons tant bien que mal.
🦊L’ère où tout le monde devient un suspect potentiel, l’auteur nous offre une merveilleuse satire sur un simple fait divers. On.croit à cette nébuleuse des cités au sein même de la radioscopie d’une France affaiblie et meurtrie qu’en fait l’auteur. 🦊. Editions Grasset , 16 Aout 2018, 288 pages.
🦊. Merci @editionsgrasset 😍😍😍 #bloglitteraire #livre #livrestagram #lecture #livresaddict #critiquelitteraire #passionlecture #instalivre #livres #chronique #litterature #bookstagram #blogueurlitteraire #blogueur #blog #instabook #pilealire #jaimelire #lecturedumoment #rentreelitteraire2018 #roman #histoire #thrillerpolitique #grasset #gillesmartinchauffier #leredessuspects
🦊•Extrait : « Ils écoutent et vous jugent. On est vite suspect en France. (...) C'est exaspérant, On n'écoute pas ce que vous dites, on analyse d'où vous le dites. » 🦊La crise actuelle fait écho au roman de Gilles Martin-Chauffier où dans un territoire oublié de la République, un adolescent d’origine maghrébine est retrouvé mort près d’une voie de RER. Il avait été poursuivi la veille par un gardien de la paix. Ce dernier ne semblant y être pour rien il n’en fallait pas plus pour agiter les braises. Un roman qui se dévore pour sa finesse analytique sur l’imposture politique et sociétale. 🦊 Le second degré et le cynisme sont évidemment bien présents dans le roman, tout en prenant beaucoup de distance quant au ridicule de certaines situations. Une peinture au vitriol de la classe médiatique en perpétuelle boucle. Chaque chapitre est consacré à une profession qu’elle soit juridique, policière ou politique, ce qui est très agréable dans la construction du récit. 🦊 C’est un livre corrosif sur un fond de manipulation, trahison et tromperie. Le cynisme employé comporte tous les rouages que j’apprécie, on ne s’ennuie jamais, on est impatient de connaitre la prochaine page, n’est-ce pas cela un bon roman ? Tous les acteurs du drame permettent une analyse de fond qui est singulière et nous éclaire sur la société que nous traversons tant bien que mal. 🦊L’ère où tout le monde devient un suspect potentiel, l’auteur nous offre une merveilleuse satire sur un simple fait divers. On.croit à cette nébuleuse des cités au sein même de la radioscopie d’une France affaiblie et meurtrie qu’en fait l’auteur. 🦊. Editions Grasset , 16 Aout 2018, 288 pages. 🦊. Merci @editionsgrasset 😍😍😍 #bloglitteraire  #livre  #livrestagram  #lecture  #livresaddict  #critiquelitteraire  #passionlecture  #instalivre  #livres  #chronique  #litterature  #bookstagram  #blogueurlitteraire  #blogueur  #blog  #instabook  #pilealire  #jaimelire  #lecturedumoment  #rentreelitteraire2018  #roman  #histoire  #thrillerpolitique  #grasset  #gillesmartinchauffier  #leredessuspects 
"D'une beauté fulgurante". Dixit la 4e. Oui, c'est vraiment ça, la fulgurance de cette beauté qui te frappe comme ça, comme le courant d'air salé et froid sur la plage de Keen Beach, celui qui te fait sentir plus nu mais plus vrai.
The Ikon maker/Le Garçon aux icônes de Desmond Hogan chez @editionsgrasset  #irishliterature  #irlande  #thisisireland  #desmondhogan  #grasset  #litteraturepasjeunesse
"D'une beauté fulgurante". Dixit la 4e. Oui, c'est vraiment ça, la fulgurance de cette beauté qui te frappe comme ça, comme le courant d'air salé et froid sur la plage de Keen Beach, celui qui te fait sentir plus nu mais plus vrai. The Ikon maker/Le Garçon aux icônes de Desmond Hogan chez @editionsgrasset #irishliterature  #irlande  #thisisireland  #desmondhogan  #grasset  #litteraturepasjeunesse 
En Islande, il est de coutume d’offrir des livres à Noël... Le soir du réveillon, tout le monde va se coucher de bonne heure pour lire tranquillement au lit! Ça vous tente? Plongez-vous dans l’ambiance islandaise avec quelques-uns de leurs auteurs traduits en français 🇮🇸📚🎄#arnaldurindridasson #lesfilsdelapoussiere #éditionsmétailé #ör #auduravaolafsdottir #zulma #lalettreahelga #bergsveinnbirgisson #asta #jonkalmanstefansson #grasset #quedubon #islande #terredeventetdefeu #auteursislandais #🖤
En Islande, il est de coutume d’offrir des livres à Noël... Le soir du réveillon, tout le monde va se coucher de bonne heure pour lire tranquillement au lit! Ça vous tente? Plongez-vous dans l’ambiance islandaise avec quelques-uns de leurs auteurs traduits en français 🇮🇸📚🎄#arnaldurindridasson  #lesfilsdelapoussiere  #éditionsmétailé  #ör  #auduravaolafsdottir  #zulma  #lalettreahelga  #bergsveinnbirgisson  #asta  #jonkalmanstefansson  #grasset  #quedubon  #islande  #terredeventetdefeu  #auteursislandais  #🖤
#uneanneedelivres J 8
Le livre que j'attendais le plus ? 
Je crois que vous n'allez pas me croire... 😁
Le deuxième livre d'Abnousse Shalmani, je l'attendais depuis 2014, année de la publication de Khomeiny, Sade et moi.
J'ai dévoré ce roman débordant de vitalité dans lequel j'ai retrouvé la liberté de ton et le mordant qui fondent vraiment l'identité de cette auteure.
Et maintenant ? Ben... j'attends le troisième, hein Abnousse ! 
#lesexilesmeurentaussidamour
#abnousseshalmani #grasset #exil #iran
#uneanneedelivres  J 8 Le livre que j'attendais le plus ? Je crois que vous n'allez pas me croire... 😁 Le deuxième livre d'Abnousse Shalmani, je l'attendais depuis 2014, année de la publication de Khomeiny, Sade et moi. J'ai dévoré ce roman débordant de vitalité dans lequel j'ai retrouvé la liberté de ton et le mordant qui fondent vraiment l'identité de cette auteure. Et maintenant ? Ben... j'attends le troisième, hein Abnousse ! #lesexilesmeurentaussidamour  #abnousseshalmani  #grasset  #exil  #iran 
Of course, the book needed a cover / et le livre se pare d'une très belle couverture. 
Thanks to @aintsaint for the beautiful picture

#bookcover #cover #novel #firstnovel #bookstagram #livrestagram #writing #livre #notebook #thrilled #roman #youpi #grasset #editionsgrasset #instabook #photographysouls #shotaroundmag #instamagazine #photographed #photographer_pics #photoshot #photog @editionsgrasset #bookstagrammer
Quand tu penses à tout les examens que tu as en cette fin de session. #photography #nikon #nikonartist #photo #mtl #montreal #impro #grasset #cegep #findesession #pictures #passion
🦊•Extrait : « Le bonheur n'aime pas qu'on lui mette la main dessus, mon trésor. Laisse-le filer. Il sera content de te revenir. »
🦊 Une étudiante à Venise est retrouvée noyée, ce n’est que le premier d’une longue série incompréhensible. Sa thèse portait sur une confrérie du XVI ème siècle qui avait été la cible de crimes durant le « Carnaval noir ». Est-ce la même malédiction ? Un professeur de latin tentera d’en percer tous les mystères dans une nuée d’obscurantisme. Metin Arditi est un conteur exceptionnel, la richesse de ses histoires est infinie et à chaque fois savoureuse. 🦊 Les allers-retours entre les deux époques rend un aperçu global virevoltant. Entre complot extrémiste, terrorisme islamiste et un pape actuel controversé, l’explosion de rebondissements permet une envolée romantique et magistrale. Une histoire médiévale mêlant de nombreuses religions, oscillant entre histoire contemporaine et passée, il n’en fallait pas davantage pour tomber sous le charme de ce roman.
🦊 Le livre est également politique dans sa capacité à ne jamais juger, tout en délivrant un message d’ouverture aux autres. L’histoire est tellement crédible que je me suis empressé de vérifier certains faits historiques. C’est aussi cela un bon roman, capable de nous faire douter puis chercher et enfin réfléchir sur les faits énoncés. 🦊 Le style est épuré, aéré mais surtout d’une élégance extrême. Metin Arditi arrive à nous faire voyager sans aucune difficulté à Venise, avec ses couleurs pastel et son charme nostalgique. On se perd avec déléctation dans ce roman aux allures de Da Vinci Code mais avec une écriture tellement plus délicate. 🦊. Editions Grasset , 16 Aout 2018, 400 pages.
🦊. Merci @editionsgrasset 😍😍😍 @myriamsalama

#bloglitteraire #livre #livrestagram #lecture #livresaddict #critiquelitteraire #passionlecture #instalivre #livres #chronique #litterature #bookstagram #blogueurlitteraire #blogueur #blog #instabook #pilealire #jaimelire #lecturedumoment #rentreelitteraire2018 #roman #histoire #carnavalvenise #grasset #metinarditi #carnavalnoir
🦊•Extrait : « Le bonheur n'aime pas qu'on lui mette la main dessus, mon trésor. Laisse-le filer. Il sera content de te revenir. » 🦊 Une étudiante à Venise est retrouvée noyée, ce n’est que le premier d’une longue série incompréhensible. Sa thèse portait sur une confrérie du XVI ème siècle qui avait été la cible de crimes durant le « Carnaval noir ». Est-ce la même malédiction ? Un professeur de latin tentera d’en percer tous les mystères dans une nuée d’obscurantisme. Metin Arditi est un conteur exceptionnel, la richesse de ses histoires est infinie et à chaque fois savoureuse. 🦊 Les allers-retours entre les deux époques rend un aperçu global virevoltant. Entre complot extrémiste, terrorisme islamiste et un pape actuel controversé, l’explosion de rebondissements permet une envolée romantique et magistrale. Une histoire médiévale mêlant de nombreuses religions, oscillant entre histoire contemporaine et passée, il n’en fallait pas davantage pour tomber sous le charme de ce roman. 🦊 Le livre est également politique dans sa capacité à ne jamais juger, tout en délivrant un message d’ouverture aux autres. L’histoire est tellement crédible que je me suis empressé de vérifier certains faits historiques. C’est aussi cela un bon roman, capable de nous faire douter puis chercher et enfin réfléchir sur les faits énoncés. 🦊 Le style est épuré, aéré mais surtout d’une élégance extrême. Metin Arditi arrive à nous faire voyager sans aucune difficulté à Venise, avec ses couleurs pastel et son charme nostalgique. On se perd avec déléctation dans ce roman aux allures de Da Vinci Code mais avec une écriture tellement plus délicate. 🦊. Editions Grasset , 16 Aout 2018, 400 pages. 🦊. Merci @editionsgrasset 😍😍😍 @myriamsalama #bloglitteraire  #livre  #livrestagram  #lecture  #livresaddict  #critiquelitteraire  #passionlecture  #instalivre  #livres  #chronique  #litterature  #bookstagram  #blogueurlitteraire  #blogueur  #blog  #instabook  #pilealire  #jaimelire  #lecturedumoment  #rentreelitteraire2018  #roman  #histoire  #carnavalvenise  #grasset  #metinarditi  #carnavalnoir 
#uneanneedelivres J  7
Quand l'auteur est lui-même un personnage qu'il lui arrive de surjouer, ça peut donner le pire comme le meilleur. Beigbeder m'a déjà surprise, il m'a fait rire, il m'a irritée, il m'a touchée aussi. Si si, je vous assure !
Bref, qu'il soit celui qui tient la plume ou l'(anti)-heros de ses romans, c'est mon personnage de l'année ! 
Chronique sur le blog delphine-olympe.blogspot.fr / lien dans la bio 
#fredericbeigbeder #uneviesansfin #grasset #immortalite #transhumanisme #viellissement #modificationgenetique #hgm #instabook #bookstagram #delphineolympe #labibliothèquededelphineolympe
#uneanneedelivres  J 7 Quand l'auteur est lui-même un personnage qu'il lui arrive de surjouer, ça peut donner le pire comme le meilleur. Beigbeder m'a déjà surprise, il m'a fait rire, il m'a irritée, il m'a touchée aussi. Si si, je vous assure ! Bref, qu'il soit celui qui tient la plume ou l'(anti)-heros de ses romans, c'est mon personnage de l'année ! Chronique sur le blog delphine-olympe.blogspot.fr / lien dans la bio #fredericbeigbeder  #uneviesansfin  #grasset  #immortalite  #transhumanisme  #viellissement  #modificationgenetique  #hgm  #instabook  #bookstagram  #delphineolympe  #labibliothèquededelphineolympe 
Bonsoir Bookstagram! Comment allez-vous en ce lundi? Aujourd’hui, je vous parle d’un roman qui m’a partagée! 
_____
🌊 Ásta-Jón Kalman Stefánsson publié aux éditions Grasset (@editionsgrasset )
_____
🌊 Reykjavik, au début des années 50. Sigvaldi et Helga décident de nommer leur deuxième fille Ásta, d’après une grande héroïne de la littérature islandaise. Un prénom signifiant – à une lettre près – amour en islandais qui ne peut que porter chance à leur fille… Des années plus tard, Sigvaldi tombe d’une échelle et se remémore toute son existence : il n’a pas été un père à la hauteur, et la vie d’Ásta n’a pas tenu cette promesse de bonheur.
Jón Kalman Stefánsson enjambe les époques et les pays pour nous raconter l’urgence autant que l’impossibilité d’aimer. À travers l’histoire de Sigvaldi et d’Helga puis, une génération plus tard, celle d’Ásta et de Jósef, il nous offre un superbe roman, lyrique et charnel, sur des sentiments plus grands que nous, et des vies qui s’enlisent malgré notre inlassable quête du bonheur.
_____
🌊 Ásta, qu’est ce qui n’a pas marché entre nous? « Ásta » était pourtant une lecture prometteuse dont j’avais entendu des échos positifs, et j’avais très envie de me plonger dedans. Hélas non, il n’y a pas eu l’étincelle. Pourquoi, alors que ce roman est d’une très grande beauté? Jón Kalman Stefánsson et sa plume lyrique, c’est réellement sublime! Cette façon, de mettre les mots exacts sur les sentiments que nous ressentons, est remarquable. Je suis tombée amoureuse de ces mots. Quel est le problème alors? Il y en a plusieurs... Premièrement, la manière dont l’histoire est racontée m’a déplue. Le récit est complètement éclaté, il n’y a aucune chronologie et c’est très compliqué à suivre. Ensuite, bien que cela soit voulu pour renforcer la mélancolie persistante du récit, c’est très lent. Enfin, je n’ai pas trouvé l’histoire exceptionnelle, je me suis attachée à un unique personnage. Ce n’est pas une déception, mais malgré sa beauté, ce roman ne pas transportée. Peut être que ce n’était pas le bon moment pour le lire...
_____
🌊 L’avez-vous lu? Avez-vous lu d’autres auteurs islandais ?
Bonsoir Bookstagram! Comment allez-vous en ce lundi? Aujourd’hui, je vous parle d’un roman qui m’a partagée! _____ 🌊 Ásta-Jón Kalman Stefánsson publié aux éditions Grasset (@editionsgrasset ) _____ 🌊 Reykjavik, au début des années 50. Sigvaldi et Helga décident de nommer leur deuxième fille Ásta, d’après une grande héroïne de la littérature islandaise. Un prénom signifiant – à une lettre près – amour en islandais qui ne peut que porter chance à leur fille… Des années plus tard, Sigvaldi tombe d’une échelle et se remémore toute son existence : il n’a pas été un père à la hauteur, et la vie d’Ásta n’a pas tenu cette promesse de bonheur. Jón Kalman Stefánsson enjambe les époques et les pays pour nous raconter l’urgence autant que l’impossibilité d’aimer. À travers l’histoire de Sigvaldi et d’Helga puis, une génération plus tard, celle d’Ásta et de Jósef, il nous offre un superbe roman, lyrique et charnel, sur des sentiments plus grands que nous, et des vies qui s’enlisent malgré notre inlassable quête du bonheur. _____ 🌊 Ásta, qu’est ce qui n’a pas marché entre nous? « Ásta » était pourtant une lecture prometteuse dont j’avais entendu des échos positifs, et j’avais très envie de me plonger dedans. Hélas non, il n’y a pas eu l’étincelle. Pourquoi, alors que ce roman est d’une très grande beauté? Jón Kalman Stefánsson et sa plume lyrique, c’est réellement sublime! Cette façon, de mettre les mots exacts sur les sentiments que nous ressentons, est remarquable. Je suis tombée amoureuse de ces mots. Quel est le problème alors? Il y en a plusieurs... Premièrement, la manière dont l’histoire est racontée m’a déplue. Le récit est complètement éclaté, il n’y a aucune chronologie et c’est très compliqué à suivre. Ensuite, bien que cela soit voulu pour renforcer la mélancolie persistante du récit, c’est très lent. Enfin, je n’ai pas trouvé l’histoire exceptionnelle, je me suis attachée à un unique personnage. Ce n’est pas une déception, mais malgré sa beauté, ce roman ne pas transportée. Peut être que ce n’était pas le bon moment pour le lire... _____ 🌊 L’avez-vous lu? Avez-vous lu d’autres auteurs islandais ?
Tu t'appelais Maria Schneider
Par @schneidervan 
Comme elle nous semble fragile Maria, dans ses excès, ses désirs d'etre vue, vraiment vue, une tornade de vie et de blessures indomptable. 
Une jeune fille pillée, dont on a nié l'âme avant d'étaler cette négation à la  face du monde. Plus qu'un portrait, ce livre c'est celui d'une petite fille, Vanessa, prise dans le bouillonnement d'une époque et d'une famille particulière, et qui grandit en équilibre sur un fil. 
Que de vies brisées, d'élans perdus, je ressors de cette lecture avec une légère tristesse mais aussi une certaine admiration pour l'auteur, sa belle écriture et sa force de vie. 
#mariaschneider #vanessaschneider #instabook #instalivre #bilandelecture #bookstagram#grasset #tutappelaismariaschneider
Tu t'appelais Maria Schneider Par @schneidervan Comme elle nous semble fragile Maria, dans ses excès, ses désirs d'etre vue, vraiment vue, une tornade de vie et de blessures indomptable. Une jeune fille pillée, dont on a nié l'âme avant d'étaler cette négation à la face du monde. Plus qu'un portrait, ce livre c'est celui d'une petite fille, Vanessa, prise dans le bouillonnement d'une époque et d'une famille particulière, et qui grandit en équilibre sur un fil. Que de vies brisées, d'élans perdus, je ressors de cette lecture avec une légère tristesse mais aussi une certaine admiration pour l'auteur, sa belle écriture et sa force de vie. #mariaschneider  #vanessaschneider  #instabook  #instalivre  #bilandelecture  #bookstagram #grasset  #tutappelaismariaschneider 
Gilles Hertzog en dédicace à la librairie Lamartine pour son livre « Le dernier Vénitien ». #lederniervenitien #grasset #livre #dedicace #gilleshertzog
Un très bon roman graphique qui est parfois brutal et désespérant et où on aurait des envies de se révolter mais Atticus Finch explique bien les choses, les difficultés, les façons différentes d’être des gens, les petits pas dans l’espoir d’un monde meilleur et plus juste ... Le graphisme est lui aussi très agréable #izneo @izneobd #harperlee #grasset @editionsgrasset #netirezpassurloiseaumoqueur #reading #lastreading #book #romangraphique
Un très bon roman graphique qui est parfois brutal et désespérant et où on aurait des envies de se révolter mais Atticus Finch explique bien les choses, les difficultés, les façons différentes d’être des gens, les petits pas dans l’espoir d’un monde meilleur et plus juste ... Le graphisme est lui aussi très agréable #izneo  @izneobd #harperlee  #grasset  @editionsgrasset #netirezpassurloiseaumoqueur  #reading  #lastreading  #book  #romangraphique 
Il sortira le 2 janvier, ce sublime dialogue sur la rupture. Je l’ai savamment volé à mon journaliste de mari et je ne le regrette pas ! 
Je n’avais jamais rien lu de Yann Moix et il parait que ce livre-là n’a rien à voir avec les autres... Pour tous ceux et toutes celles qui sont passé(e)s par une rupture vraiment douloureuse, ce « roman » sera probablement l’un des plus marquants. 
On en reparle début 2019 😉

#bookstagram #books #bookphotography #bookworm #bookish #bookaholic #bookobsessed #booknerd #bookcommunity #bookblogger #reading #currentread #Roman #YannMoix #Grasset #lifestyle #home #slowliving #sunday
Il sortira le 2 janvier, ce sublime dialogue sur la rupture. Je l’ai savamment volé à mon journaliste de mari et je ne le regrette pas ! Je n’avais jamais rien lu de Yann Moix et il parait que ce livre-là n’a rien à voir avec les autres... Pour tous ceux et toutes celles qui sont passé(e)s par une rupture vraiment douloureuse, ce « roman » sera probablement l’un des plus marquants. On en reparle début 2019 😉 #bookstagram  #books  #bookphotography  #bookworm  #bookish  #bookaholic  #bookobsessed  #booknerd  #bookcommunity  #bookblogger  #reading  #currentread  #Roman  #YannMoix  #Grasset  #lifestyle  #home  #slowliving  #sunday 
Deux mois avant l’élection présidentielle de 2017, la prophétie romanesque de la crise des gilets jaunes sous jaquette jaune!
#lesrepublicains #roman #oligarchie #giletsjaunes #decompositionpolitique #cecileguilbert #grasset @grasset
Roman polémique en 1995 à la sortie du livre. Cécile de la Baume se lance : 
Une femme mariée, un soir, rencontre dans une statio-service un célibataire entreprenant. Amélie, de bonne humeur, fait le plein d'essence. David tourne un film, la voit et tombe amoureux.
Cela commence comme un roman rose. Mais Béguin invite bientôt le lecteur à suivre David et Amélie dans leurs ébats. Voyage à l'intérieur d'une liaison et de sa géographie amoureuse. Visite commentée par une femme gaie, féroce à l'endroit des hommes et toujours lucide quant à ses attentes. On y voit Amélie tenir une chronique de sa double vie et s'engager au-delà de la bienséance, là où le sentiment amoureux se dépouille de son halo de vertu, là où les gestes se font crus.
Un bémol apporté aux idées reçues sur les femmes, le sexe et l'amour.
.
.
.
Nikka Days 40% 
Whisky japonais floral et fruité. Très légèrement tourbé ce malt onctueux séduit. Une très sympathique trouvaille. 39.90€ les 70cl. .
.
.
#beguin #ceciledelabaume #grasset #bookinsta #bookinstagram #whisky #lmdw #nikka #nikkadays #japon #alcool @editionsgrasset
Roman polémique en 1995 à la sortie du livre. Cécile de la Baume se lance : Une femme mariée, un soir, rencontre dans une statio-service un célibataire entreprenant. Amélie, de bonne humeur, fait le plein d'essence. David tourne un film, la voit et tombe amoureux. Cela commence comme un roman rose. Mais Béguin invite bientôt le lecteur à suivre David et Amélie dans leurs ébats. Voyage à l'intérieur d'une liaison et de sa géographie amoureuse. Visite commentée par une femme gaie, féroce à l'endroit des hommes et toujours lucide quant à ses attentes. On y voit Amélie tenir une chronique de sa double vie et s'engager au-delà de la bienséance, là où le sentiment amoureux se dépouille de son halo de vertu, là où les gestes se font crus. Un bémol apporté aux idées reçues sur les femmes, le sexe et l'amour. . . . Nikka Days 40% Whisky japonais floral et fruité. Très légèrement tourbé ce malt onctueux séduit. Une très sympathique trouvaille. 39.90€ les 70cl. . . . #beguin  #ceciledelabaume  #grasset  #bookinsta  #bookinstagram  #whisky  #lmdw  #nikka  #nikkadays  #japon  #alcool  @editionsgrasset
Michele Marchand dit Mimi est LA paparazzi du Tout-Paris. Jean-Michel Decugis, Pauline Guena, Marc Leplongeon, les auteurs, l’on rencontrée. Ils nous proposent de découvrir son histoire agitée en remontant aux années 80. Ex femme de voyou qui aujourd’hui concocte les story telling du couple présidentiel. Condamnée plusieurs fois dans divers combines elle a même fait de la prison ! Ex femme de policier également, garagiste, restauratrice, oiseau de nuit, pigiste, les chemins qu’elle a pris sont le fruit de rencontres scellées en prison...jusqu’à la presse people...et ses secrets. Sa vie est probablement un roman mais ce livre n’en a pas vraiment la teneur. A partir de photos que l’on connaît les auteurs évoquent des éléments de vie de Mimi. Ainsi mènent-ils leur enquête. Mais c’est assez insuffisant pour écrire le roman d’une vie. Ni dans la narration ni dans le style, peut-être parcequ’il est écrit par trois auteurs? En même temps, Mimi à la mémoire courte bien souvent, son passé est tellement encombrant, et elle ne laisse que des miettes aux journalistes, tentant paradoxalement de protéger sa vie privée ! « Arrêter une publication est la preuve d’un plus grand pouvoir ». Les trois auteurs ont le mérite de nous apprendre à qui le couple présidentiel a confié son image... #JeanMichelDecugis #PaulineGuena #MarcLeplongeon #mimi #litteraturesureel #enquete #Grasset #editionsgrasset #pouvoir #enquete #pressepeople #parismatch #voici #gala #paparazzi #elysee #photo #people #macron #benala #storytelling #rl2018 #rentreelitteraire2018
Michele Marchand dit Mimi est LA paparazzi du Tout-Paris. Jean-Michel Decugis, Pauline Guena, Marc Leplongeon, les auteurs, l’on rencontrée. Ils nous proposent de découvrir son histoire agitée en remontant aux années 80. Ex femme de voyou qui aujourd’hui concocte les story telling du couple présidentiel. Condamnée plusieurs fois dans divers combines elle a même fait de la prison ! Ex femme de policier également, garagiste, restauratrice, oiseau de nuit, pigiste, les chemins qu’elle a pris sont le fruit de rencontres scellées en prison...jusqu’à la presse people...et ses secrets. Sa vie est probablement un roman mais ce livre n’en a pas vraiment la teneur. A partir de photos que l’on connaît les auteurs évoquent des éléments de vie de Mimi. Ainsi mènent-ils leur enquête. Mais c’est assez insuffisant pour écrire le roman d’une vie. Ni dans la narration ni dans le style, peut-être parcequ’il est écrit par trois auteurs? En même temps, Mimi à la mémoire courte bien souvent, son passé est tellement encombrant, et elle ne laisse que des miettes aux journalistes, tentant paradoxalement de protéger sa vie privée ! « Arrêter une publication est la preuve d’un plus grand pouvoir ». Les trois auteurs ont le mérite de nous apprendre à qui le couple présidentiel a confié son image... #JeanMichelDecugis  #PaulineGuena  #MarcLeplongeon  #mimi  #litteraturesureel  #enquete  #Grasset  #editionsgrasset  #pouvoir  #enquete  #pressepeople  #parismatch  #voici  #gala  #paparazzi  #elysee  #photo  #people  #macron  #benala  #storytelling  #rl2018  #rentreelitteraire2018 
J'ai très envie de faire une petite rétrospective de mes coups de coeur lectures en 2018. 
Voici donc le premier : 📖 Apocalypse bébé par Virginie Despentes.

Ça été pour moi une lecture incroyable et qui m'a sortie d'une panne qui durait depuis quelques mois. Je n'avais jamais lu de Despentes avant celui-ci. Le style de l'autrice est direct, cru mais prend aux tripes. Le scénario est bien ficelé et le suspense monte crescendo. Bref, j'en suis ressortie avec l'envie de découvrir d'autres oeuvres de Despentes.

#virginiedespentes #apocalypsebebe #roman #bookstagram #booknerd #grasset #livre #instabook #ratdebibliothèque #coupdecoeur #lecture #lectureaddict #livraddict
J'ai très envie de faire une petite rétrospective de mes coups de coeur lectures en 2018. Voici donc le premier : 📖 Apocalypse bébé par Virginie Despentes. Ça été pour moi une lecture incroyable et qui m'a sortie d'une panne qui durait depuis quelques mois. Je n'avais jamais lu de Despentes avant celui-ci. Le style de l'autrice est direct, cru mais prend aux tripes. Le scénario est bien ficelé et le suspense monte crescendo. Bref, j'en suis ressortie avec l'envie de découvrir d'autres oeuvres de Despentes. #virginiedespentes  #apocalypsebebe  #roman  #bookstagram  #booknerd  #grasset  #livre  #instabook  #ratdebibliothèque  #coupdecoeur  #lecture  #lectureaddict  #livraddict 
LIRE 📚
Quatre ans d’entretiens avec le terroriste Carlos ont permis à Sophie Bonnet d’écrire ce livre perturbant, où elle guide le lecteur dans le système carcéral français, à la suite d’un terroriste sanguinaire déchu —————————
#vendredilecture #livres #livreaddict #lire #lecture #bookquotes #bookstagram #bookstagrammer #grasset #livregrasset #instalivre #instamood #mardiconseil
#booktube #livre #lecture #instalivre #livraddict #bookaddict #instalecture #bookstagram #bookstagrammer #livresque #bookworm #instabook #instabookeuse #livrestagram #booklover

On a 2 personnages caricaturaux, binaires, manichéens, réclamant vengeance face aux horribles nazis, très riches, de bonne famille, un entrepreneur talentueux et une artiste torturée mais accomplie, qui, attention miracle, tombent fous amoureux sur la 5e Avenue ! (si si), sur fond de secrets de famille pour faire mystérieux.
Alors là, autant l'avouer, je suis subjuguée (de tant de conneries). On a aussi une sœur hippie repentie mais pique-assiette et le meilleur ami ténébreux qui font de la figuration, un chien insupportable au nom ridicule (Shakespeare), des parents sévères mais tellement justes et aimants... Ceci n'est en aucun cas un roman, mais un pseudo récit écrit a posteriori, construit sur une alternance de chapitres prenant place à 2 époques différentes (années 70 pour l'histoire d'amuuur et 2GM pour les vilains secrets des gros méchants nazis).
Franchement ce "roman" est une insulte à l'intelligence des lecteurs, aux écrivains qui se cassent le cul à écrire des intrigues et des personnages subtils, habités, originaux, venus du fond de leurs tripes.

Le narrateur (le jeune homme adopté donc) n'est pas crédible dans la peau d'un homme, ne montre rien mais explique tout, avec un vocabulaire grossier, tranché, définitif, caricatural ("il a su qu'elle disait la vérité"... Ah bon eh bien il est très fort, super, on peut s'arrêter là alors), les 2 histoires entremêlées, c'est-à-dire l'histoire d'amour et les origines possiblement nazies du père du jeune homme, qui aurait été le bourreau de la mère de la jeune fille à Auschwitz, n'ont que peu d'intérêt, du moins telles qu'elles sont racontées : pas de surprise, degré zéro de l'écriture et de la subtilité psychologique, tout est schématique et approximatif, l'auteure ne connaît rien à la 2GM, elle fait du name dropping (Donald Trump fait une apparition grotesque), tout a lieu dans un entre-soi aseptisé et bien-pensant sur la 5e Avenue...
A FUIR DE TOUTE URGENCE DONC.
#booktube  #livre  #lecture  #instalivre  #livraddict  #bookaddict  #instalecture  #bookstagram  #bookstagrammer  #livresque  #bookworm  #instabook  #instabookeuse  #livrestagram  #booklover  On a 2 personnages caricaturaux, binaires, manichéens, réclamant vengeance face aux horribles nazis, très riches, de bonne famille, un entrepreneur talentueux et une artiste torturée mais accomplie, qui, attention miracle, tombent fous amoureux sur la 5e Avenue ! (si si), sur fond de secrets de famille pour faire mystérieux. Alors là, autant l'avouer, je suis subjuguée (de tant de conneries). On a aussi une sœur hippie repentie mais pique-assiette et le meilleur ami ténébreux qui font de la figuration, un chien insupportable au nom ridicule (Shakespeare), des parents sévères mais tellement justes et aimants... Ceci n'est en aucun cas un roman, mais un pseudo récit écrit a posteriori, construit sur une alternance de chapitres prenant place à 2 époques différentes (années 70 pour l'histoire d'amuuur et 2GM pour les vilains secrets des gros méchants nazis). Franchement ce "roman" est une insulte à l'intelligence des lecteurs, aux écrivains qui se cassent le cul à écrire des intrigues et des personnages subtils, habités, originaux, venus du fond de leurs tripes. Le narrateur (le jeune homme adopté donc) n'est pas crédible dans la peau d'un homme, ne montre rien mais explique tout, avec un vocabulaire grossier, tranché, définitif, caricatural ("il a su qu'elle disait la vérité"... Ah bon eh bien il est très fort, super, on peut s'arrêter là alors), les 2 histoires entremêlées, c'est-à-dire l'histoire d'amour et les origines possiblement nazies du père du jeune homme, qui aurait été le bourreau de la mère de la jeune fille à Auschwitz, n'ont que peu d'intérêt, du moins telles qu'elles sont racontées : pas de surprise, degré zéro de l'écriture et de la subtilité psychologique, tout est schématique et approximatif, l'auteure ne connaît rien à la 2GM, elle fait du name dropping (Donald Trump fait une apparition grotesque), tout a lieu dans un entre-soi aseptisé et bien-pensant sur la 5e Avenue... A FUIR DE TOUTE URGENCE DONC.
Jour 7 du #bookapaxchallengedecembre : meilleures lectures de la rentrée littéraire 2018.
« Magnifica » sera le livre que je citerai dans le cadre du challenge #uneanneedelivres pour 6️⃣le livre dont l’écriture (et ja traduction) m’a éblouie . Très imagée et poétique, j’ai adoré !
#magnifica #mariarosariavalentini #laloidelamer #davideenia #asta #jonkalmanstefansson #albinmichel #editionsdenoel #grasset #bookstagram
C'est vendredi ! #VendrediLecture #weekend
#leCNL soutient " La balade des perdus" de Thomas Sandoz publié aux éditions #grasset #aveclesoutienduCNL

Le mot de l'éditeur :
"Un minibus, quatre éclopés en vadrouille, une route de montagne... une épopée rocambolesque et échevelée." #leCNL #lire #livres #auteurs #editeurs #libraires #lecteurs #instabooks #instalivres #livrestagram #booklovers #roman #aventures #voyage #loufoque #burlesque #satire #performance
C'est vendredi ! #VendrediLecture  #weekend  #leCNL  soutient " La balade des perdus" de Thomas Sandoz publié aux éditions #grasset  #aveclesoutienduCNL  Le mot de l'éditeur : "Un minibus, quatre éclopés en vadrouille, une route de montagne... une épopée rocambolesque et échevelée." #leCNL  #lire  #livres  #auteurs  #editeurs  #libraires  #lecteurs  #instabooks  #instalivres  #livrestagram  #booklovers  #roman  #aventures  #voyage  #loufoque  #burlesque  #satire  #performance 
🖐🖐 coucou les IG 🖐🖐
Voici l'un des romans qui m' a le plus touché, interpellé, marqué au cours de mes lectures de l année 2018... .
.J avais peur d être déçue car j en avais beaucoup entendu parlé avt de me mettre à le lire .. Et comment dire 🤔🤔🤔?? 🤩On ne peut  passer à côté de cet ouvrage .
... Je ne pourrais le résumé, tellement on ne peut le faire en quelques lignes. .
Hormis foncez lisez le , un réel coeur de coeur 😍💛❤❤
. 
Et vous, vous en avez pensé quoi ??? . .
#book #books #bookstagram #gaelfaye #grasset #roman #bookworms #bibliophile #bookaddict #lecture #livre #photography #picoftheday #picture #burundi #petitpays #reading #read #bookstagrammer #booking .Pour les brownies :
#patisserie #brownies #homemade #peanut #pastry #choco #chocolat #chocolate #cakes
🖐🖐 coucou les IG 🖐🖐 Voici l'un des romans qui m' a le plus touché, interpellé, marqué au cours de mes lectures de l année 2018... . .J avais peur d être déçue car j en avais beaucoup entendu parlé avt de me mettre à le lire .. Et comment dire 🤔🤔🤔?? 🤩On ne peut passer à côté de cet ouvrage . ... Je ne pourrais le résumé, tellement on ne peut le faire en quelques lignes. . Hormis foncez lisez le , un réel coeur de coeur 😍💛❤❤ . Et vous, vous en avez pensé quoi ??? . . #book  #books  #bookstagram  #gaelfaye  #grasset  #roman  #bookworms  #bibliophile  #bookaddict  #lecture  #livre  #photography  #picoftheday  #picture  #burundi  #petitpays  #reading  #read  #bookstagrammer  #booking  .Pour les brownies : #patisserie  #brownies  #homemade  #peanut  #pastry  #choco  #chocolat  #chocolate  #cakes 
Retour sur #Oona&Salinger, du génialissime Beigbeder. Je ne suis jamais déçue par cet auteur, mais j'ai eu un petit coup de coeur pour ce roman, et sur le grand travail de recherche pour le rendre si passionnant. 
#beigbeder #fredericbeigbeder #oonaetsalinger #oona&Salinger #bookstagram #book #bookporn #livreaddict #livre #grasset #litterature #lectureencours #livrestagram
Un entretien énergique et rigoureux mené par Ariane Singer pour Akadem 
http://www.akadem.org/magazine/2018-2019/ecrire-la-desillusion-du-kibboutz-avec-carole-zalberg-29-11-2018-106018_4783.php
#oùvivre #grasset #kibboutz
Un entretien énergique et rigoureux mené par Ariane Singer pour Akadem http://www.akadem.org/magazine/2018-2019/ecrire-la-desillusion-du-kibboutz-avec-carole-zalberg-29-11-2018-106018_4783.php #oùvivre  #grasset  #kibboutz 
Ce livre permet de mieux comprendre comment les religieux musulmans mettent une chape de plomb sur la société, et combien nos valeurs sont dans cette société bafouées. Ce qui nous paraît naturel, dire ce que l'on pense, avoir sa propre opinion, son libre arbitre constituent pour beaucoup de musulman un rêve inaccessible.
Grâce à l'auteur, je comprends mieux pourquoi ces sociétés musulmanes n'arrivent pas à évoluer, étant résolument tournées vers un passé mythifié et refusant d'accepter les évolutions nécessitées par le développement de nos connaissances grâce à la recherche scientifique.
Dans nos sociétés occidentales nous doutons et acceptons d'évoluer pour tendre vers un monde meilleurs, alors que les religieux sacralisent leurs croyances et prétendent détenir la seule vérité qu'ils veulent nous imposer sans que nous puissions faire valoir le moindre esprit critique.
Face à ce totalitarisme, l'auteur nous enjoint nous occidentaux de nous réveiller et de défendre sans hésiter nos valeurs laïques.

#livre #book #read #Lifestyle #lecture #reading #livrestagram #citation #ilovebooks #myreadinglife #bouquiner #litterature #lire #bookworm #lectrice #grasset #instabook #instalivre #bookhaul #igread #cosy #bookstagram #livreaddict #bookstagrammer #bookaholic #bookaddict #bibliophile #bookphotography #instalecture #waleedalhusseini
Ce livre permet de mieux comprendre comment les religieux musulmans mettent une chape de plomb sur la société, et combien nos valeurs sont dans cette société bafouées. Ce qui nous paraît naturel, dire ce que l'on pense, avoir sa propre opinion, son libre arbitre constituent pour beaucoup de musulman un rêve inaccessible. Grâce à l'auteur, je comprends mieux pourquoi ces sociétés musulmanes n'arrivent pas à évoluer, étant résolument tournées vers un passé mythifié et refusant d'accepter les évolutions nécessitées par le développement de nos connaissances grâce à la recherche scientifique. Dans nos sociétés occidentales nous doutons et acceptons d'évoluer pour tendre vers un monde meilleurs, alors que les religieux sacralisent leurs croyances et prétendent détenir la seule vérité qu'ils veulent nous imposer sans que nous puissions faire valoir le moindre esprit critique. Face à ce totalitarisme, l'auteur nous enjoint nous occidentaux de nous réveiller et de défendre sans hésiter nos valeurs laïques. #livre  #book  #read  #Lifestyle  #lecture  #reading  #livrestagram  #citation  #ilovebooks  #myreadinglife  #bouquiner  #litterature  #lire  #bookworm  #lectrice  #grasset  #instabook  #instalivre  #bookhaul  #igread  #cosy  #bookstagram  #livreaddict  #bookstagrammer  #bookaholic  #bookaddict  #bibliophile  #bookphotography  #instalecture  #waleedalhusseini 
Les sushis du réconfort en écoutant Eddy de Pretto, Angèle et Gaël Faye, et en regardant des vlogmas 🎄

J'ai emprunté "Le roi disait que j'étais diable" toujours de Clara Dupont-Monod et toujours au sujet d'Aliénor d'Aquitaine après avoir adoré "La Révolte" 💕

#sushi #comfortfood #claradupontmonod #books #instabooks #bookstagram #empruntbibliothèque #ratdebibliothèque #monachollet #leroidisaitquejétaisdiable #grasset
@institutdefrance au grand complet pour l’installation d’ @adriengoetz à l’ @academiedesbeauxarts #emotion#tradition#garderepublicaine#lefigaro#grasset#grandegalerie#museedulouvre
En attendant, n’hésitez pas à (re)lire APPELLE-MOI PAR TON NOM aux éditions #Grasset (trad. J-P Aoustin) !
#Repost @buzzfeednews - André Aciman, the author of the adored novel the film was based on, tweeted to confirm he’s writing a sequel. The film’s director, Luca Guadagnino, and Timothée Chalamet have both said they would do a sequel to the award-winning movie. (📸: Sony Pictures Classics)
En attendant, n’hésitez pas à (re)lire APPELLE-MOI PAR TON NOM aux éditions #Grasset  (trad. J-P Aoustin) ! #Repost  @buzzfeednews - André Aciman, the author of the adored novel the film was based on, tweeted to confirm he’s writing a sequel. The film’s director, Luca Guadagnino, and Timothée Chalamet have both said they would do a sequel to the award-winning movie. (📸: Sony Pictures Classics)
Choir encore, mais de cheval cette fois ! Dans ce septième tome du Dernier Royaume, Pascal Quignard, chaman contemporain à l’érudition sans limite, rassemble des récits de chute et tend l’oreille aux désarçonné.e.s.
•••
Rousseau, Montaigne, Saint Paul, Agrippa d’Aubigné, tous ont connu le vertige du renversement qui -comme une extase- fait côtoyer la mort et renaître le naufragé. "Les désarçonnés" offre le récit de cette renaissance : « La situation renversante désigne l’instant où commence le voyage chamanique ». Le désarçonné, replongé dans le Jadis sans expérience de sa naissance, brutalement libéré du poids de l’identité, renoue alors avec la vie sauvage, dénude l’humanité et sa bestialité fascinante.
•••
Mêlant joyeusement l’essai, la méditation poétique et le récit autobiographique, Pascal Quignard fait du désarçonné une figure politique essentielle, dont l’actualité est saisissante... L’être désarçonné, l'arraché.e brutalement à la vie de la horde, révèle la solitude primitive, invite à l’insoumission triomphante et nous engage à habiter l’imprévisible « comme une patrie ».
•
•
•
#pascalquignard #quignard #dernierroyaume #livre #lecture #litterature #lecturedumoment #bookstagram #instabook #book #Paris #grasset #poésie #philosophie
Choir encore, mais de cheval cette fois ! Dans ce septième tome du Dernier Royaume, Pascal Quignard, chaman contemporain à l’érudition sans limite, rassemble des récits de chute et tend l’oreille aux désarçonné.e.s. ••• Rousseau, Montaigne, Saint Paul, Agrippa d’Aubigné, tous ont connu le vertige du renversement qui -comme une extase- fait côtoyer la mort et renaître le naufragé. "Les désarçonnés" offre le récit de cette renaissance : « La situation renversante désigne l’instant où commence le voyage chamanique ». Le désarçonné, replongé dans le Jadis sans expérience de sa naissance, brutalement libéré du poids de l’identité, renoue alors avec la vie sauvage, dénude l’humanité et sa bestialité fascinante. ••• Mêlant joyeusement l’essai, la méditation poétique et le récit autobiographique, Pascal Quignard fait du désarçonné une figure politique essentielle, dont l’actualité est saisissante... L’être désarçonné, l'arraché.e brutalement à la vie de la horde, révèle la solitude primitive, invite à l’insoumission triomphante et nous engage à habiter l’imprévisible « comme une patrie ». • • • #pascalquignard  #quignard  #dernierroyaume  #livre  #lecture  #litterature  #lecturedumoment  #bookstagram  #instabook  #book  #Paris  #grasset  #poésie  #philosophie 
[CALENDRIER DE L'AVENT] Jour 4 : Reviens, Samuel Benchetrit 📚Son fils est parti, son ex femme le harcèle, son éditeur le presse, des mariées de téléréalité le fascinent, Pline l'ancien le hante,  un canard le séduit, une infirmière bègue le bouleverse... Bienvenue dans le monde tendre et poétique d'un écrivain en quête d'inspiration et d'amour. 📚 Benchetrit est un auteur et réalisateur que j'apprécie, peu importe le registre de ses livres ou de ses films. ➡ Si vous aimez les livres tendres, touchants, drôles, barrés, celui-ci est fait pour vous ! @editionsgrasset #bookstagram #booklover #instabook #grasset #samuelbenchetrit #reviens #christmasgift #plaisirdoffrir #offrezdeslivres
[CALENDRIER DE L'AVENT] Jour 4 : Reviens, Samuel Benchetrit 📚Son fils est parti, son ex femme le harcèle, son éditeur le presse, des mariées de téléréalité le fascinent, Pline l'ancien le hante, un canard le séduit, une infirmière bègue le bouleverse... Bienvenue dans le monde tendre et poétique d'un écrivain en quête d'inspiration et d'amour. 📚 Benchetrit est un auteur et réalisateur que j'apprécie, peu importe le registre de ses livres ou de ses films. ➡ Si vous aimez les livres tendres, touchants, drôles, barrés, celui-ci est fait pour vous ! @editionsgrasset #bookstagram  #booklover  #instabook  #grasset  #samuelbenchetrit  #reviens  #christmasgift  #plaisirdoffrir  #offrezdeslivres 
Mon #mardiconseil est le tout dernier roman de Carole Zalberg  publié aux Editions Grasset : « Où vivre », un roman puissant qui brosse le portrait de la communauté juive d’aujourd’hui, le tout servi par une plume remarquable 🤗 Retrouvez ma chronique sur le blog 🤓
Mon #mardiconseil  est le tout dernier roman de Carole Zalberg publié aux Editions Grasset : « Où vivre », un roman puissant qui brosse le portrait de la communauté juive d’aujourd’hui, le tout servi par une plume remarquable 🤗 Retrouvez ma chronique sur le blog 🤓
[Chronique] Miss Jane, Brad Watson @editionsgrasset . 📚 . Jane Chisolm vient au monde en 1915, dans une petite ferme du Mississippi. Le docteur Thompson, qui assiste à sa naissance, se rend compte qu'elle a une malformation. Malgré tout, cette belle enfant blonde aux yeux bleus, d'un caractère enjoué et insouciant, va survivre et grandir, toujours dans les jupes de sa sœur Grace, sa mère ayant besoin de temps pour souffler. 
C’est vers l’âge de six ans que Jane se rend compte qu’elle est différente des autres. Elle a besoin de couches, et ne peut se retenir quand une envie pressante survient. L’enfant vagabonde et crapahute dans les bois et les pâturages alentours, suit les cours d’eau, aux côtés de son chien Manitou. Elle s’évade ainsi et semble oublier sa différence, pour un temps. Envers et contre tous, elle désire aller à l’école.
Un roman étrange et beau. Profondément triste aussi. Je ne saurais en fait pas comment le définir… J’ai aimé cette lecture, même si au fond, il ne s’y passe pas grand chose. Jane est cet oiseau, inaccessible, insaisissable, pour qui l’amour n’est pas possible et qui se résigne à la solitude. #grasset #book #bookstagram #instabook
[Chronique] Miss Jane, Brad Watson @editionsgrasset . 📚 . Jane Chisolm vient au monde en 1915, dans une petite ferme du Mississippi. Le docteur Thompson, qui assiste à sa naissance, se rend compte qu'elle a une malformation. Malgré tout, cette belle enfant blonde aux yeux bleus, d'un caractère enjoué et insouciant, va survivre et grandir, toujours dans les jupes de sa sœur Grace, sa mère ayant besoin de temps pour souffler. C’est vers l’âge de six ans que Jane se rend compte qu’elle est différente des autres. Elle a besoin de couches, et ne peut se retenir quand une envie pressante survient. L’enfant vagabonde et crapahute dans les bois et les pâturages alentours, suit les cours d’eau, aux côtés de son chien Manitou. Elle s’évade ainsi et semble oublier sa différence, pour un temps. Envers et contre tous, elle désire aller à l’école. Un roman étrange et beau. Profondément triste aussi. Je ne saurais en fait pas comment le définir… J’ai aimé cette lecture, même si au fond, il ne s’y passe pas grand chose. Jane est cet oiseau, inaccessible, insaisissable, pour qui l’amour n’est pas possible et qui se résigne à la solitude. #grasset  #book  #bookstagram  #instabook