an online Instagram web viewer

Images at KZ-Gedenkstätte Dachau / Dachau Concentration Camp Memorial Site

An evil place, Dachau was an extermination camp in the Third Reich. Simply, you eere sent here to die. Torture of all forms took place here. People were stripped of their humanity, brutalized, and subsequently disposed of with no honor. The horrors are so real once you step foot here. You can imagine running for the fence knowing you would be cut down by gunfire, suicide. 
The Nazi bastards would take people back into the woods in groups and shoot them in the back of the head. They did this at such a rate a pit was dug for blood to run off. They would hang people from the rafters in the crematorium; the last thing you'd see was the victim before you burning. 
You were made to wake up at 3am and stand outside until 7am roll call. Death was not an excuse to be absent from roll call; other victims would have to hold you up while you were dead until roll call was over. Then they would be beaten or hung from a pole for several hours. The system was designed to kill you in the most torturous way possible. 
I think the age of this kind of tyranny is over, I can only hope I am right.
An evil place, Dachau was an extermination camp in the Third Reich. Simply, you eere sent here to die. Torture of all forms took place here. People were stripped of their humanity, brutalized, and subsequently disposed of with no honor. The horrors are so real once you step foot here. You can imagine running for the fence knowing you would be cut down by gunfire, suicide. The Nazi bastards would take people back into the woods in groups and shoot them in the back of the head. They did this at such a rate a pit was dug for blood to run off. They would hang people from the rafters in the crematorium; the last thing you'd see was the victim before you burning. You were made to wake up at 3am and stand outside until 7am roll call. Death was not an excuse to be absent from roll call; other victims would have to hold you up while you were dead until roll call was over. Then they would be beaten or hung from a pole for several hours. The system was designed to kill you in the most torturous way possible. I think the age of this kind of tyranny is over, I can only hope I am right.
參觀完的感受,有把小刀輕輕划過頸子😢
參觀完的感受,有把小刀輕輕划過頸子😢
Il y a bientôt 5 mois de cela, je suis partie en voyage en Europe. J’ai visité un endroit qui m’a particulièrement marquer. C’était le Camp de concentration de Dachau en Allemagne. Depuis quelque années, j’ai regardé beaucoup de film sur la 2e guerre mondiale et mon envie d’en apprendre plus a toujours augmenter. Ce jour où j’ai visité Dachau, j’ai compris que ce que je voyais dans les films n’avais rien avoir du tout avec tout la souffrance qu’ils ont vécu. Pour vous parler plus précisément de mon expérience, ça commencer avec la porte que vous voyez sur la première photo. Il est écrit «  le travail te rend ta liberté ». Ensuite, je rentre dans le corridor ou il y avait les prisonniers car Dachau avait également une prison avec des prisonniers politique et de toute sortes. Et si vous saviez à quelle point c’est froid, lourd, triste et envahissant quand tu rentre dans ce corridor... je ne parle même pas d’être dans la cellule... juste dans le corridor. C’est un sentiment que je n’ai JAMAIS ressenti dans ma vie et c’était tellement intense que je me suis mise à pleurer du plus profond de mon coeur. C’est comme si toute la peur, la tristesse, la colère, la haine et la mort était restée entre les murs et c’est seulement les corps qui n’y sont plus. Une expérience tellement enrichissante et surtout émouvante. Ce que je me suis dit en sortant de Dachau c’est qu’il faut s’aimer et accepter le monde comme qu’il est. Peut-être faudra-t-il que tu t’achète un billet d’avion, que tu traverse l’océan Atlantique et que tu pleur ta vie dans un camp de concentration en Allemagne pour comprendre finalement que peu importe la couleur de ta peau, la religion de ton coeur ou ton orientation sexuelle tout le monde mérite d’être aimer et accepter. (Et je ne comprends meme pas pourquoi encore aujourd’hui on doit faire le message parce que sa devrait etre acquis sa fait longtemps déjà). Sur ce aimez-vous.
Il y a bientôt 5 mois de cela, je suis partie en voyage en Europe. J’ai visité un endroit qui m’a particulièrement marquer. C’était le Camp de concentration de Dachau en Allemagne. Depuis quelque années, j’ai regardé beaucoup de film sur la 2e guerre mondiale et mon envie d’en apprendre plus a toujours augmenter. Ce jour où j’ai visité Dachau, j’ai compris que ce que je voyais dans les films n’avais rien avoir du tout avec tout la souffrance qu’ils ont vécu. Pour vous parler plus précisément de mon expérience, ça commencer avec la porte que vous voyez sur la première photo. Il est écrit «  le travail te rend ta liberté ». Ensuite, je rentre dans le corridor ou il y avait les prisonniers car Dachau avait également une prison avec des prisonniers politique et de toute sortes. Et si vous saviez à quelle point c’est froid, lourd, triste et envahissant quand tu rentre dans ce corridor... je ne parle même pas d’être dans la cellule... juste dans le corridor. C’est un sentiment que je n’ai JAMAIS ressenti dans ma vie et c’était tellement intense que je me suis mise à pleurer du plus profond de mon coeur. C’est comme si toute la peur, la tristesse, la colère, la haine et la mort était restée entre les murs et c’est seulement les corps qui n’y sont plus. Une expérience tellement enrichissante et surtout émouvante. Ce que je me suis dit en sortant de Dachau c’est qu’il faut s’aimer et accepter le monde comme qu’il est. Peut-être faudra-t-il que tu t’achète un billet d’avion, que tu traverse l’océan Atlantique et que tu pleur ta vie dans un camp de concentration en Allemagne pour comprendre finalement que peu importe la couleur de ta peau, la religion de ton coeur ou ton orientation sexuelle tout le monde mérite d’être aimer et accepter. (Et je ne comprends meme pas pourquoi encore aujourd’hui on doit faire le message parce que sa devrait etre acquis sa fait longtemps déjà). Sur ce aimez-vous.