an online Instagram web viewer

Images at Conques

#conques by night 🚕 ☎️ 05 65 69 84 68
#conques  by night 🚕 ☎️ 05 65 69 84 68
Les fameux vitraux de Soulages à l’Abbatiale Sainte Foy de Conques. Extraordinaire. Mais les photos ne rendent pas justice à la beauté des subtiles tonalités. Variant des bleus froids aux rosés puis aux ambres dorés... Un choc esthétique évoluant avec les heures du jour ou des saisons. A voir et revoir. A méditer aussi. L’Essentiel dans une architecture radicale. | #pierresoulages #soulages #conques #saintefoydeconques #abbatialesaintefoydeconques #conquesenrouergue
Les fameux vitraux de Soulages à l’Abbatiale Sainte Foy de Conques. Extraordinaire. Mais les photos ne rendent pas justice à la beauté des subtiles tonalités. Variant des bleus froids aux rosés puis aux ambres dorés... Un choc esthétique évoluant avec les heures du jour ou des saisons. A voir et revoir. A méditer aussi. L’Essentiel dans une architecture radicale. | #pierresoulages  #soulages  #conques  #saintefoydeconques  #abbatialesaintefoydeconques  #conquesenrouergue 
The morning mist over Conques #France #stjamesway #pilgrimage
Not a bad view in Conques to start today’s walk. #stjamesway #france #pilgrimage
Jour 8 : Golhinac / Noailhac via Espeyrac, Sénergues, Conques en Rouergue. 28km
Temps chaud et ensoleillé. Le chemin traverse de magnifiques villages aux belles demeures moyenâgeuses dont subsistent encore des tours seigneuriales (Espeyrac) et d'autres vestiges. 
L'objectif de la journée est bien sûr d'atteindre Conques, ville médiévale dans laquelle se trouve la somptueuse Abbaye de Saint-Foy. J'ai fait une longue pause dans le cloître, sur un muret adossé au bâtiment. Un moment de calme absolu, car beaucoup de pèlerins avaient opté pour un arrêt dans les bars afin de se rafraîchir. Il faisait une chaleur écrasante, et pour la plupart des marcheurs on était pas loin des 18/20 km réalisés depuis le matin. De plus, beaucoup de pèlerins dorment à Conques, ville symbolique sur le chemin. Ils prennent alors leur temps pour les visites. 
Mais pour moi, ça n'était pas fini ! 
La sortie de Conques à travers les vieilles ruelles est toute en descente jusqu'au pont Romain. C'est très beau. Ensuite, ça se complique un peu. On est au fond de la vallée et il faut attaquer une montée très raide qui conduit sur le plateau voisin pendant plus d'1,5 km de rochers, de racines. Une magnifique Chapelle dédiée à Sainte-Foy permet de souffler un peu à mi-parcours .
L'arrivée à Noailhac est un réel réconfort après tant d'efforts. Le gîte communal comporte 24 lits et nous ne sommes que 3 ! Alors que beaucoup de gîtes de Conques affichent complet. Bon, d'accord, le village est un peu perdu... Ça ne suscite pas l'enthousiasme ! 
Voilà pour les infos du jour. Une bonne nuit de sommeil me fera du bien...
Bises à tous. Je pense bien à vous,
Jour 8 : Golhinac / Noailhac via Espeyrac, Sénergues, Conques en Rouergue. 28km Temps chaud et ensoleillé. Le chemin traverse de magnifiques villages aux belles demeures moyenâgeuses dont subsistent encore des tours seigneuriales (Espeyrac) et d'autres vestiges. L'objectif de la journée est bien sûr d'atteindre Conques, ville médiévale dans laquelle se trouve la somptueuse Abbaye de Saint-Foy. J'ai fait une longue pause dans le cloître, sur un muret adossé au bâtiment. Un moment de calme absolu, car beaucoup de pèlerins avaient opté pour un arrêt dans les bars afin de se rafraîchir. Il faisait une chaleur écrasante, et pour la plupart des marcheurs on était pas loin des 18/20 km réalisés depuis le matin. De plus, beaucoup de pèlerins dorment à Conques, ville symbolique sur le chemin. Ils prennent alors leur temps pour les visites. Mais pour moi, ça n'était pas fini ! La sortie de Conques à travers les vieilles ruelles est toute en descente jusqu'au pont Romain. C'est très beau. Ensuite, ça se complique un peu. On est au fond de la vallée et il faut attaquer une montée très raide qui conduit sur le plateau voisin pendant plus d'1,5 km de rochers, de racines. Une magnifique Chapelle dédiée à Sainte-Foy permet de souffler un peu à mi-parcours . L'arrivée à Noailhac est un réel réconfort après tant d'efforts. Le gîte communal comporte 24 lits et nous ne sommes que 3 ! Alors que beaucoup de gîtes de Conques affichent complet. Bon, d'accord, le village est un peu perdu... Ça ne suscite pas l'enthousiasme ! Voilà pour les infos du jour. Une bonne nuit de sommeil me fera du bien... Bises à tous. Je pense bien à vous,